L'action de la semaine: Enbridge

Publié le 16/10/2023 à 15:51

L'action de la semaine: Enbridge

Publié le 16/10/2023 à 15:51

La canalisation 5 demeure ouverte, mais Enbridge et le Michigan sont toujours en médiation. (Photo: Getty Images)

Faits importants à retenir sur les actions de Enbridge:

· Pour nous, l’acquisition des services de distribution de gaz naturel par Enbridge aux É.-U. est surtout une mesure de défense pour compenser son point faible du côté des liquides.

· Des dividendes élevés provenant des actions d’Enbridge pourraient continuer à augmenter à court terme, bénéficiant des revenus supplémentaires générés par les services publics.

· Les activités principales d’Enbridge représentent encore plus de 70 % de la capacité d’acheminement du Canada, ce qui permet de protéger plus de 80 % des bénéfices de l’entreprise contre l’inflation.

 

Pour de nombreux investisseurs et résidents canadiens, Enbridge (ENB) est perçue comme un service public ou tout simplement un nom qui leur rappelle leur facture de gaz naturel. Nous estimons que cette multinationale de pipelines et d’énergie ressemblera maintenant de plus en plus à un service public – et c’est sans doute une bonne nouvelle pour les investisseurs de dividendes.

Enbridge prend en effet davantage sa place dans le secteur de la distribution, avec l’acquisition de 3 sociétés américaines de service de distribution de gaz naturel. Le stratège sectoriel Stephen Ellis voit principalement cette transaction comme une mise de défense pour compenser les activités de transport de liquides d’Enbridge, qui pourraient produire des résultats plus faibles dans l’avenir.

La mesure de défense d’Enbridge permet aussi de sauvegarder ses dividendes à long terme, une hausse des bénéfices de 20 % étant à surveiller en 2025 dans ce segment de services. Les bénéfices anticipés correspondent à une croissance annuelle de 3 % de ses dividendes déjà appréciables.

 

Actions d’Enbridge: l’affluence des dividendes susceptible de se poursuivre

Pour les investisseurs, cependant, le rendement élevé que pourraient connaître les actions d’Enbridge s’accompagne de certains risques et scénarios décisifs. La canalisation 5 demeure ouverte, mais Enbridge et le Michigan sont toujours en médiation. Notons également le remplacement réussi de la canalisation 3.

Pendant ce temps, malgré l’incertitude, Enbridge garde le contrôle de plus de 70 % de la capacité d’acheminement de pétrole du Canada et maintient son lien avec des raffineries très complexes aux É.-U., ce qui ne devrait pas changer de sitôt. Cela contribue à protéger plus de 80 % des bénéfices de la société contre l’inflation, ce qui ces jours-ci semble presque plus utile qu’une mise de défense.

 

Le taureau

· Enbridge est la version « priorité aux liquides » de Williams (axée sur le gaz naturel) dans la catégorie des entreprises au profil de revenus similaire à celui des services publics, attrayant et hautement réglementé.

· Enbridge offre des dividendes très sûrs pouvant augmenter de 3 % par année pour un avenir raisonnablement prévisible.

· L’annulation de Keystone XL place Enbridge au premier plan pour profiter du développement à l’interne de nouveaux pipelines visant à répondre aux besoins non satisfaits chez les producteurs.

 

L’ours

· En raison de sa taille et de son profil, Enbridge agit comme un paratonnerre en ce qui a trait aux défis ESG juridiques et relatifs aux parties prenantes pour tous ses actifs, y compris les canalisations 3 et 5. Elle participe même au pipeline en difficulté Dakota Access.

· Les pipelines d’Enbridge transportent des quantités importantes de pétrole produit à partir de sables bitumineux canadiens, l’une des sources de production les moins écologiques.

· Enbridge n’a toujours pas créé de service d’énergies de remplacement qui distinguerait l’entreprise de ses concurrents, risquant son investissement en capitaux ici au cours des prochaines années.

 

Un texte d'Andrew Willis, rédacteur en chef, Morningstar Canada

Une traduction de Mélanie Pilon

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 23 février

Mis à jour il y a 53 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Statu quo sur les Bourses mondiales, certaines à des records.

Les nouvelles du marché du vendredi 23 février

Mis à jour à 08:20 | Refinitiv

Nvidia augmente sa valeur boursière de 277 G$US.

À la une

La semaine de 4 jours, l’essayer c’est l’adopter (ou presque)

Mis à jour il y a 39 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Des chercheurs britanniques ont mis à jour les résultats de leur étude à grande échelle de 2022.

Les nouvelles du marché du vendredi 23 février

Mis à jour à 08:20 | Refinitiv

Nvidia augmente sa valeur boursière de 277 G$US.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 23 février

Mis à jour il y a 53 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Statu quo sur les Bourses mondiales, certaines à des records.