Budget fédéral: le fédéral s’invite dans les nouveaux projets d'Hydro-Québec

Publié le 28/03/2023 à 16:44

Budget fédéral: le fédéral s’invite dans les nouveaux projets d'Hydro-Québec

Publié le 28/03/2023 à 16:44

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

BUDGET FÉDÉRAL. Hydro-Québec aura droit à un coup de pouce du gouvernement fédéral pour accélérer la réalisation de nouveaux projets de production d'électricité. L'aide s'inscrit dans une offensive plus large de 80 milliards de dollars sur une dizaine d'années pour accélérer la transition énergétique en réponse à l'Inflation Reduction Act (IRA) du gouvernement Biden.

Le gouvernement Trudeau instaure un crédit d'impôt remboursable de 15% pour aider les producteurs d'électricité à accélérer leurs projets de production, de stockage et de transport interprovincial. Cela représente une intervention de 25,7 milliards $ d'ici 2034-2035.

Puisque les deux tiers du marché de l'électricité sont exploités par des sociétés publiques provinciales, comme Hydro-Québec ou BC Hydro, le fédéral a décidé de les rendre admissibles au crédit d'impôt, a expliqué un haut fonctionnaire. Le gouvernement veut ainsi « partager le fardeau du financement des projets ».

L'annonce survient à un moment où Hydro-Québec fait des appels d'offres afin d'augmenter sa production tandis qu'elle anticipe la fin des surplus vers 2027. La société d'État devra aussi procéder à des investissements pour accroître la capacité du réseau électrique. La demande québécoise devrait progresser de 25 térawattheures (TWh), ou 14 %, d'ici 2032.

L'ensemble du pays est confronté à une situation comparable. Ottawa prévoit que la demande va doubler d'ici 2050. Pour répondre à la demande, la capacité électrique devrait augmenter de 2,2 à 3,4 fois, selon le ministère des Finances.

 

Une réponse à l'IRA

L'aide à Hydro-Québec fait partie de la réponse attendue du gouvernement Trudeau à l'IRA. Le plan du gouvernement Biden pour réduire l’inflation devrait déployer au moins 369 milliards $ US dans la transition énergétique aux États-Unis.

Ottawa accordera près de 80 milliards de dollars d'ici 2034-2035 pour soutenir la transition énergétique par le biais de cinq crédits d'impôt. « Notre effort va rétablir une situation un peu plus viable entre les États-Unis et le Canada », estime un haut fonctionnaire fédéral.

Le gouvernement croit que d'importants investissements seront nécessaires pour décarboner l'économie et atteindre ses cibles climatiques. Avec ses différents crédits, il espère stimuler le lancement de nouveaux projets en réduisant leurs coûts.

Notons que l'énergie nucléaire fait partie des énergies considérées comme propres par le gouvernement fédéral. Si l'énergie nucléaire est peu intensive en carbone, elle ne fait pas l'unanimité parmi les groupes environnementaux qui s'inquiètent de la gestion des déchets radioactifs et des risques en cas d'accident.

Un ancien conseiller politique auprès de premiers ministres canadiens sous divers gouvernements libéraux, Robert Asselin, aujourd'hui à l'emploi du Conseil canadien des affaires, estime que l'intervention est « dans l'envergure de nos moyens financiers ». « Je trouve que c'est assez bien calibré comme crédits d'impôts. Je suis un peu déçu qu'il n'y ait rien en recherche et développement, comme l'aspect croissance économique de la transition verte, mais je pense que c'étaient les moyens qu'ils avaient et ils ont décidé de mettre ça là-dedans. »

 

Soutenir les investissements

Outre le crédit pour les nouveaux projets de production d'électricité, d'autres crédits sont alloués pour l'adoption ou la fabrication de technologie propre, la production d'hydrogène et le captage du carbone.

Plus en détails, le budget propose un crédit d'impôt remboursable de 30 % du coût des investissements dans la fabrication de technologies propres. Le crédit vise l'extraction ou le recyclage de certains minéraux critiques ainsi que l'équipement nécessaire pour fabriquer des technologies propres.

Le crédit d'impôt pour l'investissement dans les technologies est élargi pour inclure les systèmes d'énergie géothermique. Le budget précise également les modalités du crédit d'impôt pour l'investissement dans l'hydrogène propre. L'aide pourra atteindre entre 15 % et 40 % des coûts admissibles.

Le fédéral veut aussi réduire le coût du capital pour les grands projets. La Banque de l'infrastructure du Canada investira au moins 20 milliards $ pour appuyer des projets d'électricité propre ou d'infrastructure verte. Ces initiatives seront financées à même les fonds existants de l'institution fédérale.

Le fédéral accordera aussi un financement de 3 milliards $ sur 13 ans pour soutenir des projets en lien avec l'électricité propre.

 

Lire aussi

- Un budget à la défense des particuliers

Mastercard et Visa offrent un répit aux petites entreprises

La surveillance du secteur de la finance modernisée

- Le gouvernement veut rendre le régime fiscal plus «équitable»

Immobilier: des mesures à venir… plus tard!

Les transferts intergénérationnels des entreprises facilités

Peu de mesures contre la pénurie de main-d'oeuvre

- Le gouvernement fédéral veut devenir un employeur plus inclusif

- Quelles mesures pour l’industrie forestière et l’agriculture?

Sur le même sujet

À la une

Les nouvelles du marché du lundi 27 mai

Mis à jour il y a 11 minutes | Refinitiv

Goldman Sachs prévoit que la demande de pétrole continuera d'augmenter jusqu'en 2034.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 27 mai

Mis à jour il y a 19 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés européens et asiatiques étaient en hausse lundi matin.

Administrateur de condo génial recherché

Mis à jour il y a 55 minutes | Gabriel Marcu

EXPERT INVITÉ. Tenez-vous prêt à mettre au défi copropriétaires, résidents, entrepreneurs et professionnels.