Bourse: Toronto perd près de 1%

Publié le 12/04/2024 à 09:51, mis à jour le 12/04/2024 à 19:27

Bourse: Toronto perd près de 1%

Publié le 12/04/2024 à 09:51, mis à jour le 12/04/2024 à 19:27

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York qui a terminé en berne vendredi, tandis que les banques ont lancé sans brio la saison trimestrielle des résultats.

Le principal indice boursier canadien a perdu près de 1%, en raison de faiblesses généralisées sur le parquet torontois.

 

Pour (re)consulter les nouvelles du marché

 

 

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a lâché -210,12 points (-0,95%) à 21 899,99 points.

À New York, le S&P 500 a cédé -75,65 points (-1,46%) à 5 123,41 points.

Le Nasdaq a retraité de -267,10 points (-1,62%) à 16 175,09 points.

Le DOW a avancé de +80,92 points +0,21% à 39 523,55 points.

Le huard a lâché -0,0043$ US (-0,5860%) à 0,7262$ US.

Le pétrole a monté de +0,43$ US (+0,51%) à 85,45$ US.

L’or a descendu de -12,50$ US (-0,53%) à 2 360,20$ US.

Le bitcoin a retraité de -3 376,70$ US (-4,80%) à 66 905,55$ US.

 

Contexte

«Le facteur peur a joué aujourd’hui», a commenté Peter Cardillo de Spartan Capital. «Le marché est soucieux d’une extension du conflit» au Proche-Orient, a expliqué l’analyste, soulignant que des informations du renseignement «affirment que l’Iran va répondre à Israël ce week-end».

Les menaces d’attaque iranienne contre Israël sont «crédibles» et «réelles», a dit vendredi un porte-parole de la Maison-Blanche, alors que l’Iran a menacé de «punir» Israël après la destruction de son consulat le 1er avril à Damas.

Face à ces inquiétudes, les investisseurs se sont rués sur les valeurs sûres, surtout en première partie de séance.

L’or a accroché un nouveau record touchant 2 431,52$US l’once en séance, du jamais vu, avant de clore en repli à 2 338,90$US. Depuis début mars, le métal jaune a grimpé d’environ 18%. «On a assisté à des achats de panique vers l’or en début de séance», a reconnu Peter Cardillo.

Autre valeur refuge, le dollar a grimpé au plus haut depuis novembre face à l’euro, à 1 063 9$US pour un euro vers 15h40.

Dernier signe d’anxiété pour la région, les cours du pétrole se sont envolés vers un sommet depuis octobre, avant de céder du terrain.

À ces préoccupations géopolitiques se sont ajoutées des données décevantes venant de Chine, avec un recul des exportations de 7,5% sur douze mois et de 1,9% pour les importations.

À la cote, les onze secteurs du S&P sont restés profondément dans le rouge.

Les banques ont ouvert la saison des résultats, suscitant des réactions mitigées.

JPMorgan (JPM), membre du Dow Jones, a affiché des profits en hausse de 6% au premier trimestre, mais l’action a plongé de 6,43% à 182,87$US, pesant nettement sur le marché. Son patron Jamie Dimon a averti des pressions que met l’inflation, exerçant une «compression des marges».

«En regardant vers l’avenir, nous restons en alerte face à un nombre important de forces incertaines», a-t-il prévenu, citant notamment «un grand nombre de pressions inflationnistes persistantes, qui pourraient se poursuivre».

Citigroup (C, -1,68% à 59,68$US) a publié pour sa part des résultats inférieurs à ceux de l’an passé à la même époque, en repli de 27% sur douze mois, mais ils sont restés supérieurs aux prévisions des analystes.

Le gestionnaire d’actifs BlackRock a vu gonfler le volume d’actifs sous sa coupe passé à 10 500 milliards de dollars (+15% sur un an). Le titre a pourtant été boudé par les investisseurs (BLK, -2,98% à 763,40$US).

La Banque Wells Fargo (WFC) a cédé 0,32% à 56,47$US après avoir annoncé un bénéfice en repli de 7% sur un an à 4,6 milliards de dollars américains (G$US), malgré tout supérieur aux attentes. Le chiffre d’affaires s’inscrit, lui, à 20,8G$US, en légère progression de 0,6%.

Sur le front de la macro-économie, l’indice américain des prix à l’importation a confirmé la ténacité de l’inflation: il a grimpé de 0,4% sur le mois, la troisième hausse mensuelle d’affilée.

Ailleurs à la côte, les actions des fabricants de semi-conducteurs ont chuté alors que les efforts de la Chine pour s’affranchir de la dépendance des fabricants américains de puces s’intensifient. Intel (INTC) a fondu de 5,16% à 35,69$US, AMD (AMD) de 4,23% à 163,28$US et Nvidia (NVDA) de 2,68% à 881,86$US.

Tesla (TSLA) a lâché 2,03% à 171,05$US, plusieurs analystes ayant abaissé leurs objectifs de cours et évoqué une saturation de la demande des véhicules électriques.

 

 

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Id'nspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Bourse: le Nasdaq bat un record, le Dow Jones recule

Mis à jour le 28/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a chuté de plus de 100 points.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 28 mai

Mis à jour le 28/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les indices boursiers dispersés avant des indicateurs d'inflation.

OPINION Le dollar numérique déclaré hors-la-loi
Mis à jour le 27/05/2024 | François Remy
Bourse: Toronto termine en hausse, aidée par l'énergie et les industries
Mis à jour le 27/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 27 mai
Mis à jour le 27/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

OBNL: le sentiment d’imposture bien plus présent chez les femmes que les hommes

28/05/2024 | Emmanuel Martinez

Le sentiment d’imposture est plus présent chez les femmes que chez les hommes qui siègent sur les CA d’OBNL québécoises.

Adaptation au climat: les entreprises doivent se préparer au pire

28/05/2024 | François Normand

Le Groupe d’experts en adaptation aux changements climatiques (GEA) a publié un rapport crucial pour le Québec.

Climat: le GEA recommande de la «cohérence gouvernementale»

Mis à jour le 28/05/2024 | La Presse Canadienne

Les membres du GEA ont publié une liste de 20 recommandations, soutenues par plus de 90 moyens.