Les cinq titres québécois les plus recommandés

Offert par Les Affaires


Édition du 14 Février 2015

Les cinq titres québécois les plus recommandés

Offert par Les Affaires


Édition du 14 Février 2015

WSP (Tor., WSP, 36,80 $)

La firme d'ingénierie continue de multiplier les acquisitions stratégiques et grandit rapidement. Elle a acquis cet automne Parsons Brinckerhoff pour 1,2 G$ US, une entreprise américaine d'ingénierie spécialisée en transport, ce qui lui permet de se doter d'une expertise supplémentaire et de gagner de l'exposition à un marché, celui des États-Unis, qui reprend du lustre.

Frederic Bastien, de Raymond James, estime en outre que WSP ne fait pas que surfer sur un bon cycle, mais qu'elle vole des parts de marché grâce à son ADN entrepreneurial.

La firme montréalaise a une exposition au pétrole, mais ça ne semble pas trop préoccupant. Les employés affectés au secteur représentent 5 % de l'effectif total.

Seule hésitation, la valeur de l'action. À 10 fois le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement, le titre n'est pas une aubaine.

La cible moyenne est à 43,20 $.

Fiera (Tor., FSZ, 12,89 $)

La firme de gestion de fonds de Montréal poursuit son chemin avec des résultats qui plaisent aux analystes.

Elle tire parti de sa relation avec la Banque Nationale, qui est actionnaire à 35-40 %, et qui offre ses fonds d'investissement. Ses équipes de gestion livrent de bons rendements qui lui ont permis de gagner de nouveaux clients.

Elle veut aussi grandir par la voie des acquisitions et a récemment augmenté ses activités aux États-Unis, entre autres dans le créneau de la gestion de patrimoine.

Rien à offrir en commentaires supplémentaires sur le titre. On connaît moins l'entreprise.

La cible moyenne est à 15,65 $.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot

Blogues similaires

Comment un analyste choisit ses titres de consommation

BLOGUE. Un analyste décortique le potentiel de 9 titres de consommation dont il assure le suivi. Voici ses conclusions.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?