La grande hypocrisie canadienne

Publié le 01/05/2012 à 09:45, mis à jour le 01/05/2012 à 09:46

La grande hypocrisie canadienne

Publié le 01/05/2012 à 09:45, mis à jour le 01/05/2012 à 09:46

BLOGUE. «Mais au moins nos banques n’ont pas eu besoin de l’aide du gouvernement pour traverser la crise financière….».

J’ai entendu cela et je l’ai lu des dizaines de fois depuis 2009, entre autres de personnes qui ne pouvaient que se montrer fières du système bancaire canadien. On reviendra sur la fierté car l’important c’est de dire que c’est FAUX! FAUX! FAUX. Comprenez-moi bien : c’est FAUX. Nos banques ont reçu l’aide du gouvernement pour sortir indemne de la crise.

La façon la plus connue (ou la moins cachée), c’est lorsque le gouvernement, par le biais de la SCHL, a racheté pour 69 milliards de dollars (G$) d’hypothèques des grandes banques. Ces dernières se sont retrouvées immédiatement avec des bilans plus solides.

Mais ce n’est pas tout. Selon une étude faite par le Canadian Centre for Policy Alternatives (CCPA), l’aide gouvernementale totale attendrait 114G$ ! Cela représente 3 400 $ par Canadien et 7% du produit intérieur brut de 2009.

Ce qui est un peu révoltant c’est de constater qu’une grande partie de cette aide n’a jamais vraiment été divulguée, contrairement aux États-Unis.

Par exemple, concernant les rachats d’hypothèques par la SCHL, seulement le montant global a été divulgué. Impossible de savoir de façon spécifique combien chaque banque a vendu d’hypothèques à la SCHL.

Selon l’analyse de David Macdonald, économiste senior au CCPA, les banques canadiennes ont aussi profité d’un programme instauré par la Federal Reserve américaine dans le but d’aider leurs banques. CIBC et BMO ont reçu presque 3G$, selon M. Macdonald alors que RBC et TD ont eu 8G$ et Scotia presque 12G$.

Cette information provient de la Federal Reserve qui la rend publique sans jouer à la cachette.  Selon M. Macdonald, les banques canadiennes ont reçu 41G$, cette fois de la Banque du Canada. Cette dernière est beaucoup moins transparente. M. Macdonald a demandé sans succès d’avoir accès à cette information.

Selon le CCPA, la CIBC a reçu au total 21G$ pour l’aider, ce qui représente 1,5 fois la valeur boursière de l’institution à ce moment; BMO a reçu 17G$, soit 118% de sa valeur; Scotia 25G$ ou 100%; RBC 25G$ (63%) et TD 26G$ (69%).

Pour moi, le fait que nos banques aient eu besoin de l’aide gouvernementale lors d’une crise financière sans précédent est loin d’être un scandale ou une mauvaise nouvelle. C’est tout à fait normal.

Ce qui est anormal, c’est de le cacher, de le camoufler pour je ne sais quelle raison. Pourquoi faire preuve de tant d’hypocrisie? J’espère seulement que ce n’est pas relié à cette fierté stupide.

Bernard Mooney

 

À propos de ce blogue

Chroniqueur au Journal Les Affaires, Bernard Mooney traite de la Bourse sous toutes ses facettes en s’adressant particulièrement aux investisseurs à long terme. Il est connu pour une vision misant sur le gros bon sens.

Bernard Mooney

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom Ă  l'Ă©tranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier Ă  nos produits. Bonne ...

Est-ce la fin des intermédiaires?

BLOGUE INVITÉ. Il faut passer du temps à étudier les entreprises qui vendent directement aux consommateurs.

Le retour des aubaines hisse le S&P/TSX Ă  un record

BLOGUE. Il est encore trop tôt pour dire si les titres bon marché et plus cycliques prendront le relais en Bourse.