C2Montréal: Impak Finance lance une crypto-monnaie

Publié le 22/05/2017 à 16:45

C2Montréal: Impak Finance lance une crypto-monnaie

Publié le 22/05/2017 à 16:45

Paul Allard, pdg d'Impak Financer et conférencier à C2Montréal

Entre le 26 juin et le 26 juillet vous pourrez acheter la première crypto-monnaie dédiée à l’économie d’impact: le MPK (Impak Coin). Les Affaires l’a appris en primeur. Il me fait plaisir de partager cette nouvelle avec vous. L’annonce officielle se fera le 24 mai prochain, par Paul Allard, pdg d’Impak Finance, lors de la conférence C2Montréal.


Le MPK est émis par Impak Finance, une entreprise canadienne basée à Montréal, qui s’est donnée comme mission d’attirer le capital de l’économie traditionnelle vers l’économie d’impact. Impak Finance vise à réunir trois acteurs qui, pour l’instant, ont du mal à se trouver.


D’abord, les entreprises et les porteurs de projets à impact social et environnemental à la recherche de ressources ou de financement. Ensuite, les investisseurs en quête de projets à impact. Enfin, les citoyens qui ont du temps, de l’argent ou des ressources à mettre au service de projets à impact.


Il a toujours été naturel de mettre les entreprises et les investisseurs en contact pour faire croître l’économie. Inclure les citoyens dans l’équation, ça c’est nouveau. Vous en entendrez de plus en plus parler. On prend conscience de l’effet d’entraînement que le soutien citoyen peut avoir sur l’attrait de capitaux. Citons l’exemple de la plateforme collaborative espacecollectiof.org lancée par Desjardins pour favoriser l’engagement citoyen dans les projets locaux. Pour chaque projet d’espacecollectif.org, les besoins sont exprimés de façon détaillée sous trois catégories : ressources humaines (type de spécialistes requis), ressources matérielles (matières premières) et ressources financières.


On peut aussi citer la plateforme mobilisonslocal.ca lancée en version bëta.


Bref, Impak Finance -qui à moyen terme vise la création d’une banque qui acceptera des dépôts- vise à fédérer tous les acteurs de l’économie d’impact. Le lancement de sa crypto-monnaie, le MPK, vise le même but que les monnaies locales, soit encourager et augmenter les échanges entre les membres d’un même écosystème.


Ressemblance entre la monnaie locale et le MPK


On recense plus de 5000 monnaies locales à travers le monde. Celles-ci ne visent pas à remplacer la monnaie nationale, ce sont des monnaies complémentaires qui encouragent le commerce à l’intérieur d’une région en particulier. Leur valeur est déterminée en fonction de l’utilisation, soit de l’offre et de la demande. Le MPK repose sur cette même logique, sauf qu’au lieu d’être une monnaie locale, attachée à un territoire, elle est thématique. Le MPK s’échangera entre investisseurs, entrepreneurs et citoyens intervenant dans l’économie d’impact. Le MPK n’est donc pas une monnaie canadienne, bien qu’au début elle sera échangée entre acteurs canadiens. À terme, elle pourra être utilisée dans n’importe quel pays, à condition que le joueur se trouve sur la plateforme impak.eco.


À quoi servira le MPK?


Le MPK servira à se procurer des biens et des services chez les entreprises à impact présentes sur la plateforme impak.eco. Vous pourrez aussi être rémunéré en MPK si vous donnez du temps ou des ressources à ces organisations. On a ajouté un aspect récompense. Au cours des premiers mois, pour chaque transaction effectuée en MPK, vous recevrez l’équivalent de 10% en points. Ce pourcentage sera ajusté à 5% après quelques mois.


Combien vaudra un MPK?

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueuse au journal Les Affaires et a dirigé le magazine Commerce pendant sept ans. Elle est régulièrement invitée à commenter l'actualité économique dans les médias. Auteure de trois livres (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi et J'ai perdu ma montre au fond du lac), elle emploie son énergie débordante à transmettre sa passion du monde des affaires et de l'économie. «Le fil de Diane» vous aidera à trouver votre chemin à travers la masse d'informations économiques disponibles sur Internet.

Diane Bérard

Blogues similaires

L'héritage de Bernard Morency : nous assurer une retraite décente

Édition du 08 Juillet 2017 | René Vézina

Le tiers des Québécois misent sur le jackpot à la loterie pour mieux profiter de leurs vieux jours. Invraisemblable ...

Devrions-nous avoir peur pour les banques?

Édition du 12 Août 2017 | François Pouliot

Chronique. Les banques canadiennes, qui souffrent depuis plusieurs mois, pourraient offrir des occasions.

Le design du bureau nuit-il à vos employés?

16/08/2017 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est que certains types de bureau ne conviennent pas à tout le monde, selon une étude suédoise...