Les salaires devraient (plus) grimper au Québec, confirme l’Ordre des CRHA

Publié le 07/03/2022 à 07:30

Les salaires devraient (plus) grimper au Québec, confirme l’Ordre des CRHA

Publié le 07/03/2022 à 07:30

Par Catherine Charron

Les employés au rôle critique et ceux qui se trouvent le plus en bas de l'échelle salariale seront visés. (Photo: 123RF)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. Les Québécois pourraient bien voir leur rémunération augmenter de 3,3 à 3,5% en 2022 selon la plus récente mise à jour de l’enquête sur les prévisions salariales 2022 de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA).

Dans cette étude qu’elle mène de concert avec Normandin Beaudry (qui nous avait glissé un mot sur cette révision en décembre dernier), PCI rémunération-conseil, Solutions Mieux-être LifeWorks et Willis Towers Watson, elle indique que l’inflation et les importantes difficultés à recruter des employeurs les contraindront à ajuster leur plan de match, même ceux qui tablaient sur un gel.

En septembre 2021, ce document annonçait plutôt une hausse moyenne de 2,9% excluant les gels salariaux. Sa nouvelle fourchette de 3,3% à 3,5% est légèrement plus élevée que la moyenne canadienne qui se trouve entre 3,1% et 3,4%.

Le scénario est similaire du côté de la croissance de structures salariales: établie à 2,3% en septembre, elle devrait en réalité se situer entre 2,5 et 2,9% dans la province, tandis qu’elle serait entre 2,4% et 2,7% dans le reste du pays.

Rappelons qu'en janvier 2022, l'inflation annuelle au Canada a bondi à 5,1% par rapport à 2021, dépassant pour la première fois en trente ans la barre des 5%. Les salaires, quant à eux, ont avancé de 2,4% en moyenne selon Statistique Canada. Et selon toute vraisemblance, le pouvoir d'achat des Canadiens devrait continuer de s'amenuir.

Tous ne devraient pas percevoir la même augmentation de leurs revenus, puisque les organisations devraient les concentrer dans les relevés de paie des employés dont le rôle est «critique», qui sont les plus susceptibles de demander leur quatre pour cent, qui sont les plus performants ou qui sont les plus «bas de leur échelle salariale», écrit la directrice générale de l’Ordre des CRHA dans un communiqué.

Elle précise toutefois qu’elle s’attend à une «équité interne».

La rémunération globale devrait elle aussi être bonifiée, notamment grâce à l’adoption du travail hybride et «d’initiatives en matière de santé mentale et mieux-être», ajoute l’Ordre des CRHA. En 2022, des investissements devraient être observés du côté des conditions de travail afin de fidéliser et attirer des recrues.

Pour ne plus rater ce rendez-vous, recevez votre RHéveil-matin dans votre boîte de courriels!

 


 

Sur le même sujet

Adobe va racheter la plateforme de design collaboratif Figma

15/09/2022 | AFP

Le montant de 20G$US offert par Adobe est très supérieur à la valorisation de Figma lors de sa dernière levée de fonds.

Cessez de «snoozeRH»

27/05/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Voici ce que vous avez (peut-être) raté cette semaine.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, encouragée par Powell et Microsoft

Mis à jour le 07/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a gagné près de 100 points mardi.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 07/02/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Groupe d'alimentation MTY, Héroux-Devtek et Tesla

07/02/2023 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de MTY, Héroux-Devtek et Tesla? Voici quelques recommandations d’analystes.