Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Québec veut réduire sa dette à 30% de l’économie d’ici 15 ans

La Presse Canadienne|21 mars 2023

Québec veut réduire sa dette à 30% de l’économie d’ici 15 ans

(Photo: 123RF)

BUDGET DU QUÉBEC. Québec se donne une nouvelle cible de réduction de la dette à long terme. L’objectif est de ramener le poids de la dette nette à 30% de l’économie québécoise d’ici 15 ans.

Le gouvernement Legault précise ainsi ses intentions à long terme quant au Fonds des générations et au poids de la dette publique. La promesse de la Coalition avenir Québec de financer une baisse d’impôt en réduisant les versements au Fonds des générations soulevait des questions sur la stratégie de désendettement du gouvernement.

En établissant cette nouvelle cible sur 15 ans plutôt que 10 ans, le gouvernement Legault se donne plus de temps, ce qui lui permet de dégager la marge de manœuvre nécessaire pour réduire les impôts, a défendu le ministre des Finances, Éric Girard, en conférence de presse.

Le PDG de la Fédération des chambres de commerce du Québec, Charles Milliard, aurait aimé, au contraire, qu’on ne lève pas le pied de l’accélérateur. «Diminuer les versements au Fonds des générations, pour nous, c’est une erreur, parce que c’est un outil apolitique à long terme pour financer le remboursement de la dette. Là, malheureusement, on ouvre une brèche politique à vouloir aller piger dans cet outil-là qu’on n’avait pas touché depuis 15 ans».

La mission du Fonds des générations a fait l’objet d’un débat au moment où le Québec est en avance sur ses précédentes cibles de désendettement. Des groupes de la société civile aimeraient qu’on priorise désormais la lutte contre les changements climatiques ou les services publics plutôt que la réduction du poids de la dette. D’autres groupes de recherche ou association représentant le milieu des affaires souhaitaient qu’on se donne de nouvelles cibles de réductions de la dette.

En 2010, Québec s’est donné l’objectif de ramener le poids de la dette brute à 45% du PIB pour l’année financière 2025-2026. Ce ratio atteint déjà 40,2%, selon le ministère des Finances.

Les prochaines cibles seront toutefois établies avec le poids de la dette nette, aussi utilisée par les autres provinces canadiennes. La dette nette représente maintenant 37,4% du PIB. Québec veut ramener cette cible à 30% d’ici 15 ans (2037-2038). Une cible intérimaire de 33% est fixée pour 2032-2033.

Le ministère des Finances compte également retirer annuellement 2,5 milliards de dollars pour les deux prochains exercices pour les allouer au remboursement de la dette. La décision vise à réduire le service de la dette dans un contexte de taux d’intérêt élevé. Le ministère estime que le remboursement générera des économies d’intérêts de 801 millions $ sur cinq ans.

 

 

À lire aussi

Des baisses d’impôts de 9,2G$ à venir pour les Québécois

Main-d’oeuvre: des progrès, mais beaucoup reste à faire

RRQ: des modifications pour les travailleurs retraités

Un nouveau congé fiscal pour réaliser les grands projets d’investissement

1,4M$ pour les régions, la part belle au secteur alimentaire

Le gouvernement veut démocratiser l’accès aux fonds fiscalisés

Connectivité: amener le réseau 5G aux régions

Presque rien pour améliorer l’offre sur le marché immobilier