Il est temps de rafraîchir vos avantages sociaux

Publié le 13/09/2021 à 08:00

Il est temps de rafraîchir vos avantages sociaux

Publié le 13/09/2021 à 08:00

Par Catherine Charron
Des gens, devant une table à dessin

Un coup de sonde démontre que le contexte pandémique a contraint de nombreuses entreprises à s'ajuster. (Photo: UX Indonesia pour Unsplash)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. D’ici les deux prochaines années, près de 70% des entreprises comptent donner une cure de rajeunissement à leurs avantages sociaux, afin qu’ils contribuent réellement au bien-être de leurs salariés.

En effet, un coup de sonde passé par la société britannique de gestion des risques, de courtage d'assurance et de conseils Willis Towers Watson démontre que le contexte pandémique a contraint de nombreuses équipes de direction à repenser leur stratégie.

Si pour certaines, l’objectif est d’attirer de nouveaux talents, d’autres y voient l’occasion de redéfinir leur plan pour être plus inclusifs, ou carrément d’amortir la hausse des coûts de prestation.

«Les employeurs subissent une pression croissante pour gérer leurs coûts d'avantages sociaux tout en trouvant de nouvelles façons de soutenir le bien-être général de leurs employés», observe la directrice principale Retraite de la firme, Jennifer DeMeo.

Ces derniers sont mitigés quant à l’efficacité de leur programme actuel : la moitié des répondants croit que sa stratégie correspond aux besoins de son équipe, et 39% affirment qu’elle est malléable. D’ailleurs, seuls 47% des dirigeants estiment que leur plan d’assurance collective et de retraite est meilleur que celui de leurs compétiteurs. Cet argument est donc peu convaincant dans plus de 50% des cas alors qu’il est déjà difficile de trouver de la main-d’œuvre.

Le bien-être émotionnel des travailleurs deviendra ainsi l’une des priorités de 86% des 3642 employeurs interrogés entre mai et juin 2021. Ceci se traduira par une bonification de l’aide en cas de soucis de santé mentale, comme le stress, l’épuisement professionnel et la dépression dans 73% des cas.

La directrice générale Santé et Avantages chez Willis Towers Watson, Julie Stone, souligne l’importance de faire un tel examen de conscience, bien qu’il puisse causer quelques maux de tête. «Leur défi sera de développer une approche équitable qui répondra aux besoins de tous les segments de leur main-d'œuvre, tout en alignant les avantages sociaux, la culture d’entreprise et d'autres récompenses avec de nouvelles façons de travailler et une expérience employé améliorée», affirme-t-elle.

Peut-être est-il temps que vous fassiez de même pour rester dans le coup?

À la une

Le budget fédéral devrait indiquer comment le gouvernement paiera ses dépenses

La ministre des Finances, Chrystia Freeland, a promis que le déficit ne croîtrait pas.

Les nouvelles du marché du lundi 15 avril

Mis à jour il y a 53 minutes | Refinitiv

Apple perd sa place de premier fabricant de téléphones au profit de Samsung.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 15 avril

Mis à jour à 08:21 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient mitigés lundi sous fond de tensions au Moyen-Orient.