Décès de Charlie Munger, le bras droit de Warren Buffett

Publié le 28/11/2023 à 17:24

Décès de Charlie Munger, le bras droit de Warren Buffett

Publié le 28/11/2023 à 17:24

Par AFP

Avocat de formation, mais aussi diplômé en météorologie, Charlie Munger était originaire, tout comme Warren Buffett, d’Omaha (Nebraska), où il a travaillé, jeune, dans l’épicerie du grand-père Buffett. (Photo: Getty Images)

New York — Le bras droit de l’homme d’affaires Warren Buffett, Charlie Munger, s’est éteint, mardi, à 99 ans, dans un hôpital de Californie, a annoncé le conglomérat financier Berkshire Hathaway dont les deux hommes ont fait un géant de l’économie américaine.

«Berkshire Hathaway n’aurait pu devenir ce qu’il est aujourd’hui sans l’inspiration, la sagesse et la participation de Charlie», a réagi Warren Buffett, cité dans un communiqué publié mardi, au sujet du vice-président de Berkshire Hathaway.

Charlie Munger dans Les Affaires:

Conseils en rafale de Warren Buffett et Charlie Munger
Douze leçons sur l’argent (et la vie) de Warren Buffett et Charlie Munger
Bourse: Charlie Munger qualifie les cryptomonnaies de «maladie vénérienne»
Suite des leçons de psychologie de Charlie Munger
L'aide-mémoire de Charlie Munger
Le fascinant Charlie Munger

Avocat de formation, mais aussi diplômé en météorologie, Charlie Munger était originaire, tout comme Warren Buffett, d’Omaha (Nebraska), où il a travaillé, jeune, dans l’épicerie du grand-père Buffett.

Il rencontre Warren Buffett en 1959, mais ne rejoindra Berkshire Hathaway qu’en 1978, après avoir dirigé sa propre société d’investissement durant plus d’une décennie.

Devenu vice-président, il contribue à la transformation de Berkshire Hathaway, PME textile rachetée au milieu des années 60 devenue un conglomérat gigantesque, aujourd’hui valorisé plus de 782 milliards de dollars.

Les deux hommes utilisent une approche rationnelle et dépassionnée pour investir, souvent basée sur une stratégie de long terme, à contre-courant du court-termisme de nombre d’acteurs du marché.

«Charlie Munger a changé ma façon de voir les choses, il l’a énormément affinée, pour ce qui est de chercher des entreprises de qualité et de faire un investissement qui puisse durer 5, 10 ou 20 ans», avait déclaré Warren Buffett lors d’un entretien enregistré en 2017.

«Il m’a forcé à me poser la question: est-ce que c’est une affaire que nous voulons garder pour toujours?», avait-il ajouté.

La fortune de Charlie Munger est estimée à 2,6 milliards de dollars, mais elle n’est que le reliquat de sa richesse, dont il avait, de son vivant, donné l’essentiel à des œuvres caritatives.

Chaque année, des milliers de personnes venaient écouter la bonne parole des deux hommes à Omaha à l’occasion de l’assemblée générale de Berkshire Hathaway, durant laquelle ils passaient plusieurs heures à répondre aux questions du public.

Bien qu’approchant les 100 ans, qu’il aurait eus le 1er janvier prochain, Charlie Munger n’aura jamais pris officiellement sa retraite.

À 93 ans, Warren Buffett reste, lui, directeur général de Berkshire Hathaway.

En 2021, il a néanmoins désigné un successeur, en la personne de Greg Abel, 61 ans, aujourd’hui vice-président du groupe.

Sur le même sujet

À la une

Bourse: le Dow Jones et le S&P 500 sur de nouveaux records

Mis à jour il y a 42 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé en légère hausse.

Bourse: les gagnants et les perdants du 23 février

Mis à jour il y a 30 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Québecor, BRP et Nvidia

Que faire avec les titres de Québecor, BRP et Nvidia? Voici des recommandations d’analystes.