La fin des tables de Ping-Pong et des bars à jujubes

Publié le 25/05/2021 à 14:24

La fin des tables de Ping-Pong et des bars à jujubes

Publié le 25/05/2021 à 14:24

Des employés qui jouent au Ping-Pong

Le télétravail a changé la donne de bien des entreprises qui misaient presque exclusivement sur le contenant et non sur le contenu. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Pendant des années, c’est aux deux semaines, les mercredis, que je recevais ma paie de l’Hôpital Sainte-Justine. Grâce à cet emploi au département de la salubrité, j’ai pu autofinancer une bonne partie du lancement de Pur Vodka.

Cette fameuse paie, je l’attendais religieusement. J’en avais besoin, c’était la seule et unique manière pour moi de pouvoir avoir une toute petite chance de me lancer en affaires. En ayant été refusé par toutes les institutions bancaires, mon seul espoir était ces fameux 800 dollars aux deux semaines que je recevais. Je n’ai pas besoin de vous dire que les mois où il y avait trois paies, c’était comme si je gagnais à la loterie! 

Bien que ma réalité soit aujourd’hui bien différente, je n’oublierai jamais ces années où chaque «cenne» était importante et où mes projets dépendaient directement de mon salaire. Je réalise aujourd’hui à quel point j’étais privilégié d’avoir eu un employeur stable sur lequel je pouvais me fier.

Pour la plupart d’entre nous, recevoir sa paie est «normal», mais ce n’est pas le cas pour tous, et ce, même en 2021. Depuis quelques jours, nous voyons finalement la lumière au bout du tunnel après bientôt un an et demi de pandémie et la réalité que nous allons retrouver sera bien différente de celle d’avant mars 2020.

Télétravail, pénurie de main-d’œuvre, nouveaux modes de gestion, relance économique, retards et pénuries de toutes sortes viennent s’ajouter au tableau déjà complexe du monde des affaires. Afin de pouvoir naviguer en cette période de «réadaptation», les entreprises devront, plus que jamais, se démarquer. 

J’ai récemment collaboré avec l’Association canadienne de la paie afin de mettre en lumière l’importance de recevoir une paie régulière et exacte. Vous aurez compris dans mon introduction que le sujet m’interpelle directement. Non seulement en raison de ma propre expérience, mais aussi et surtout dans ma quête de redéfinir l’entreprise et l’entrepreneur du 21e siècle. 

Depuis quelques années, je suis constamment à la recherche de nouvelles façons de faire, de repenser les «réflexes» d’affaires et de «challenger» le statu quo qui domine depuis longtemps. L’entrepreneur humain, tel que je l’ai nommé lors d’une de mes chroniques en septembre 2016, se doit être un acteur de changement positif pour lui, pour son équipe, pour la société. 

«L’entrepreneur humain comprend que les meilleures ententes sont celles où tout le monde est gagnant. Une personne qui comprend l’importance de la réussite professionnelle, mais aussi personnelle. C’est quelqu’un pour qui redonner n’est pas qu’un acte fiscal.»

En consultant un large sondage que l’Association avait commandé, j’ai été surpris de réaliser à quel point le versement exact et régulier de la paie est finalement une priorité commune aux travailleurs de tous âges. Malgré le fait que nous n’arrêtons pas de vouloir catégoriser les uns et les autres, nous ne sommes finalement pas aussi différents que certains le prétendent, du moins concernant ce sujet. 

Ce sondage représente une véritable mine d’or d’informations et pourrait répondre aux interrogations de bien des entreprises et entrepreneurs. Le télétravail a changé la donne de bien des entreprises qui misaient presque exclusivement sur le contenant et non sur le contenu, dévaluant en quelques sortes les avantages «superflus».

La table de Ping-Pong, le bar à jujubes ou la bière à volonté c’est tellement 2019. En 2021, pour attirer les talents, pour bâtir une relation de confiance et pour se démarquer de ses compétiteurs, il faut avoir un service de paie hors pair, proposer une flexibilité télétravail/bureau et offrir des avantages sociaux concrets et pertinents tel un programme d’assurances collectives ou des journées «déconnectées».

Les répercussions de la COVID-19 ont bouleversé la valeur perçue des avantages professionnels tels qu’une allocation de dépenses généreuse, une place de stationnement intérieur au centre-ville de Montréal ou un abonnement à un centre d’entraînement non loin du bureau. Notre relation avec notre lieu de travail principal a drastiquement changé et nos priorités connexes également.

À l’aube de la réouverture des bureaux et d’un certain retour à la normale, beaucoup d’entreprises auront des pressions de toute part afin de répondre aux nouvelles attentes des employés. Bien qu’il soit indéniable de reconnaître l’importance d’offrir un environnement de travail sécuritaire, au goût du jour et inspirant, j’encourage fortement la lecture de ce sondage afin de réaliser l’importance d’un point aussi simple, mais tellement prioritaire que celui du versement de la paie.

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaires quelques jours après avoir gradué de l’Université de Montréal en science politique. Un peu par hasard, beaucoup par folie, je suis devenu entrepreneur sans trop savoir ce qui m’attendait. Bien que ma première expérience en affaires fut catastrophique, je suis tombé en amour avec l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, je suis à la tête d’un des plus grand producteurs de spiritueux et prêt-à-boire en Amérique du Nord et ce ne sont pas les projets qui manquent! Depuis novembre 2015, je partage chaque semaine ici mes idées, mes opinions et ma vision sur le monde des affaires et les sujets de société qui m’interpellent. Bienvenu dans mon monde!

Nicolas Duvernois

Blogues similaires

Nourrir les bobos

10/06/2021 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. La situation des travailleurs étrangers chez Demers et les primes versées chez Air Canada sont désolantes

Cachez ce déchet que je ne saurais voir

BLOGUE INVITÉ. Plusieurs obstacles empêchent de réduire nos déchets et de valoriser ceux que nous produisons.

Garder ses talents: l'art de la chaise

31/05/2021 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. Il est important que les employés fassent les tâches pour lesquelles ils se sentent valorisés.