Microsoft veut développer l'intelligence artificielle en agriculture

Publié le 17/01/2019 à 11:58

Microsoft veut développer l'intelligence artificielle en agriculture

Publié le 17/01/2019 à 11:58

Par AFP
Un employé dans une serre

(Photo: 123rf)

Le géant américain du logiciel Microsoft et le premier groupe agricole coopératif français InVivo ont conclu jeudi un partenariat pour développer le numérique et l'intelligence artificielle dans l'agriculture.

Ce partenariat s’inscrit dans une volonté plus large de Microsoft de développer l’intelligence artificielle en France, particulièrement dans cinq secteurs: la santé, l’environnement/énergie, les transports, les services financiers et donc l’agro-alimentaire.

« On sous-estime combien l’alimentation est importante », a déclaré Carlo Purassanta, président de Microsoft France, lors d’une conférence de presse au siège de l’entreprise, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).

« Nous allons devoir nourrir 9 milliards d’habitants ou plus en 2050 », a souligné pour sa part Thierry Blandinières, directeur général d’InVivo.

Il espère que ce partenariat permettra de faire progresser l’agriculture dite « de précision », qui à l’aide d’outils connectés, comme les drones ou les stations météo, permet déjà de diminuer les pesticides, sans sacrifier les rendements ou la qualité des cultures.

« InVivo a plein de données, mais aujourd’hui on ne sait pas comment les utiliser », a déclaré M. Blandinières.

Il a rappelé son intention de créer une place de marché « d’ici la fin de l’année » pour les agriculteurs.

Dans le cadre de la séparation de la vente et du conseil des produits phytosanitaires, « InVivo aurait un rôle à jouer pour la distribution de ces produits, et le conseil resterait aux coopératives », avait indiqué M. Blandinières lors de la présentation des résultats du groupe en décembre.

Dans le cadre de ce partenariat, les deux acteurs entendent « mettre les bénéfices du Cloud et de l’intelligence artificielle au service des grands enjeux de l’agro-alimentaire », ont indiqué les deux signataires dans un communiqué.

L’Inria, établissement public spécialisé dans les sciences du numérique, doit également apporter sa contribution au projet.

Avec un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros, le groupe InVivo, qui réunit 206 coopératives, emploie 10 200 collaborateurs dans 34 pays au sein de plusieurs activités: agriculture (Bioline), vin (InVivo Wine) et distribution et innovation (Food and Tech). 

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Le Mexique va recommencer à envoyer des travailleurs saisonniers au Canada

Deux travailleurs mexicains sont morts au Canada et des centaines d’autres ont contracté le coronavirus.

Jean-Martin Fortier cultive sa passion... et la rentabilise!

Édition de Juin 2020 | Claudine Hébert

LE FRIC ET MOI. «J’ai réalisé que la richesse, c’était avant tout un état d’esprit.»

OPINION Chaîne d'approvisionnement: le grand dérangement
Édition du 17 Juin 2020 | Jean-François Venne
L'industrie laitière s'adapte à sa nouvelle réalité
Édition du 17 Juin 2020 | Jean-François Venne
Le défi de la livraison à domicile
Édition du 17 Juin 2020 | Jean-François Venne

À la une

Les grandes banques américaines se préparent aux impayés

« L’expression “sans précédent” est rarement utilisée à bon escient. Cette fois, c’est bien le cas. »

Un comité sénatorial demande de préciser l'avenir de la PCU

La prestation de 500 $ par semaine doit expirer en septembre pour des millions de travailleurs.

La frontière canado-américaine devrait rester fermée jusqu'au 21 août

La fermeture ne s’applique pas aux marchandises et aux échanges commerciaux.