PwC déboursera 2,4 G$US pour fidéliser ses employés

Publié le 09/05/2022 à 07:30

PwC déboursera 2,4 G$US pour fidéliser ses employés

Publié le 09/05/2022 à 07:30

Par Catherine Charron

(Photo: Adam Jones pour Unsplash)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. La branche américaine de PwC sort l’artillerie lourde afin de fidéliser ses troupes. Au cours des trois prochaines années, elle compte dépenser pas moins de 2,4 milliards de dollars américains pour bonifier l’expérience de ses plus de 40 000 employés, rapportent plusieurs médias spécialisés.

Selon sa vice-présidente deputy people leader, Yolanda Seals-Cofield, la relation entre employeur et travailleurs a changé, de sorte que l’entreprise ne peut demeurer attrayante à leurs yeux en ne misant que sur les salaires et les avantages sociaux.

Ainsi, dans cette grande opération appelée «My+», PwC dédiera une place toute particulière au développement de la carrière de chaque membre de ses équipes. L’organisation les accompagnera dans l’élaboration d’un plan de match qui donnera un sens à leur travail et qui leur permettra d’assouvir leurs ambitions, que ce soit en gravissant les échelons de l’entreprise ou en poursuivant leur aventure ailleurs.

Elle souhaite les aider à parfaire leurs compétences en leadership en lançant une plateforme d’apprentissage personnalisée. Celle-ci comprendra notamment des ateliers pour adopter des techniques plus inclusives. Les gestionnaires pourront aussi recevoir la rétroaction des membres de leur équipe.

L’initiative, qui redéfinie ce que signifie «rémunération globale» pour la société de services-conseils et d’audit, s'appuie sur deux autres piliers: le bien-être et la reconnaissance.

PwC bonifie l'annonce qu'elle avait faite en octobre, permettant maintenant de poursuivre le télétravail à partir de n’importe où, même en dehors du pays, tout en leur donnant la possibilité de réduire leurs heures de travail et d’obtenir davantage de congés rémunérés. 

À (re)lire: PwC va permettre à 40 000 de ses employés de bosser à distance à perpétuité

D’ailleurs, afin que l’ensemble de ses employés puissent profiter de deux semaines de repos additionnelles chaque année, elle fermera carrément ses bureaux pour cinq jours consécutifs en juillet et en décembre.

De plus, elle ajustera sa manière de gérer ses avantages sociaux, les rendant complètement malléables pour répondre aux besoins de chaque salarié. PwC offrira aussi six visites supplémentaires gratuites chez un professionnel de la santé mentale, et fera passer de 70% à 90% le remboursement qu’elle octroiera aux rencontres avec des spécialistes qui ne font pas partie de leurs régimes d’assurance.

Prévoyant revoir plus régulièrement à la hausse sa masse salariale, PwC ajoutera quatre semaines au congé de parentalité de ses employés, le nombre atteignant maintenant douze. 

 

Pour ne plus rater ce rendez-vous, recevez votre RHéveil-matin dans votre boîte de courriels!

 


 

À la une

Le secret d'un démarrage réussi

Il y a 45 minutes | Dominic Gagnon

BLOGUE INVITÉ. Pas besoin d'une grande idée pour se lancer en affaires, mais plutôt d'une bonne solution.

Le Canada se dirigerait vers une «courte» récession «modérée» en 2023, selon RBC

Dans un nouveau rapport, la Banque Royale dit s'attendre à ce que les prix des maisons chutent de 10%.

Il faut diversifier l’approvisionnement en panneaux solaires, dit l'AIE

Il y a 56 minutes | La Presse Canadienne

L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre ce marché contrôlé à 80% par la Chine.