Employeurs, voici ce que vous devrez surveiller en 2022 selon ADP

Publié le 18/11/2021 à 07:30

Employeurs, voici ce que vous devrez surveiller en 2022 selon ADP

Publié le 18/11/2021 à 07:30

Par Catherine Charron

(Photo: Docusign pour Unsplash)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. La pandémie a profondément chamboulé le marché du travail dans le monde et ses conséquences en entreprise se répercuteront inévitablement en 2022 à en croire l’Institut de recherche d’ADP.

S’il y a bien une conclusion qu’il faut tirer de «tous ces changements», c’est qu’une entreprise ne pourra performer que grâce à ses employés, assure Don Weinstein, le vice-président des produits et technologies d’ADP dans un communiqué, alors que 2021 s’apprête à tirer sa révérence.

Les bouleversements pandémiques qui ont affecté la situation d’emploi de 64% des travailleurs sur le globe ont aussi permis à un bon nombre d’entre eux de revoir leurs attentes et leurs exigences à l’égard de leur boulot.

Les gestionnaires doivent, plus que jamais, y prêter une oreille attentive et faire preuve de flexibilité. Voici quelques tendances qu'ils doivent surveiller au cours de la prochaine année pour répondre aux nouvelles exigences du marché de l’emploi:

1. Sans surprise, l’adoption de masse en quatrième vitesse du télétravail a transformé le quotidien de nombreux travailleurs. Cela a notamment rendu plus difficile le suivi, non seulement de ce que vos employés accomplissent, mais aussi de leur moral. Si ce n'est pas déjà fait, il importera de trouver des outils pour bien comprendre les besoins de vos collègues, surtout s'ils ne bossent pas constamment au bureau.

2. Il sera essentiel d’alimenter le sentiment d’appartenance à votre équipe, surtout chez les membres qui sont physiquement éloignés. L’impression de faire partie d’un groupe uni a un impact direct sur le sentiment d’affiliation, et donc sur la rétention des salariés, rappelle-t-on dans un communiqué.

3. Afin de «stimuler l’engagement et la performance des employés», il faudra nourrir la «confiance mutuelle» entre coéquipiers et avec son gestionnaire. Là où l’on observe un tel phénomène, les travailleurs sont sept fois plus enclins à se dévouer à leurs tâches que ceux chez qui ce ne l'est pas.

4. Les dirigeants devront clairement identifier la mission commune que partage chaque membre de leur organisation. Pour se faire, ils devront s'intéresser à celles et ceux qui composent ses rangs et offrir un environnement dans lequel ils et elles pourront s’épanouir, affirme l’équipe d’ADP. Les principes de diversité, d’équité et d’inclusion devront être appliqués afin que tous puissent vraiment y progresser.

5. Le recours aux technologies sera inévitable, dit-on. En plus de l'utiliser pour faciliter le suivi de boulot accompli, on encourage la numérisation de certaines tâches répétitives et peu exigeantes, afin de dégager du temps des horaires déjà chargés de vos employés pour qu'ils se concentrent sur celles plus complexes.

6. Permettre à ses collègues de continuer à se former et à saisir des opportunités pour progresser permettra de distinguer votre organisation des autres.

7. D’ailleurs, peut-être devrez-vous revoir votre stratégie de recrutement et embaucher un candidat non pas pour le mouler à un rôle, mais bien pour les compétences qu’il apporterait à votre entreprise. Ce type d’embauche a l’avantage de permettre à vos employés d’être authentiques et de réellement innover.

8. ADP recommande aussi de baser vos décisions de gestions grâce à des outils technologiques de collecte de données, qui vous permettront d’y voir plus clair.

 

Pour ne plus louper ce rendez-vous, recevez votre RHéveil-matin dans votre boîte de courriels!

 


 

Sur le même sujet

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, manque encore le rebond

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le rouge.

À surveiller: Microsoft, Rogers et ExxonMobil

Que faire avec les titres de Microsoft, Rogers Communications et ExxonMobil? Voici quelques recommandations d’analystes.

Guru sacrifie la rentabilité à court terme pour mousser sa marque

L’entreprise montréalaise a l’intention de continuer à «investir dans la marque», a expliqué le PDG Carl Goyette.