Des actionnaires de Shell s'associent pour réclamer des objectifs climatiques

Publié le 15/01/2024 à 16:39

Des actionnaires de Shell s'associent pour réclamer des objectifs climatiques

Publié le 15/01/2024 à 16:39

Par AFP

En juin dernier, Shell a annoncé que sa production de pétrole resterait «stable» jusqu'en 2030, alors que le groupe avait présenté en 2021 des objectifs de réduction de 1 à 2% par an. (Photo: 123RF)

Un groupe d'actionnaires du géant des hydrocarbures Shell va déposer une résolution en vue de l'assemblée générale visant à contraindre le groupe à définir un objectif de réduction de ses émissions en conformité avec l'Accord de Paris.

Vingt-sept investisseurs, dont le géant européen de la gestion d'actifs Amundi, représentant un total de 3900 milliards d'euros d'actions de Shell, mobilisent 3,4% du capital de la major pour soutenir cette résolution climatique, selon un communiqué publié lundi par l'organisation d'actionnaires activistes Follow This, à l'origine de cette initiative.

Follow This avait déjà proposé une résolution climat au vote des actionnaires de l'assemblée générale de mai 2023. Elle avait reçu 20% de votes favorables.

Cette année, la résolution du groupe d'actionnaires prévoit que Shell «aligne ses objectifs de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, y compris celles liées à l'utilisation de ses produits (Scope 3), à moyen terme avec l'objectif de l'Accord de Paris: limiter le réchauffement climatique à 2 degrés par rapport aux niveaux préindustriels et poursuivre les efforts pour limiter l'augmentation des températures à 1,5 degré».

Le texte prévoit de laisser le conseil d'administration élaborer une stratégie pour atteindre ces objectifs.

En associant 27 investisseurs au dépôt de la résolution, le fondateur de Follow This Mark Van Baal espère que d'autres actionnaires suivront le mouvement et voteront en faveur du texte. Pour lui, "les grands actionnaires possèdent la clé pour s'attaquer à la crise climatique grâce à leurs votes aux assemblées générales", dont la date pour celle de Shell n'est pas encore connue.

Pour le conseil d’administration de Shell, la résolution de Follow This, quasi identique à celle de l’année passée, est «irréaliste et simpliste», aurait «des conséquences négatives pour [ses] consommateurs» et serait «contraire aux intérêts de l’entreprise et de [ses] actionnaires».

«En 2023, Shell n'a pas amélioré ses objectifs climatiques et le nouveau directeur général semble faire marche arrière en matière d'action climatique», souligne le communiqué de FollowThis.

De son coté, Shell indique que le groupe va publier début 2024 une mise à jour de sa stratégie de transition énergétique.

En juin dernier, Shell a annoncé que sa production de pétrole resterait «stable» jusqu'en 2030, alors que le groupe avait présenté en 2021 des objectifs de réduction de 1 à 2% par an.

Son directeur général Wael Sawan avait estimé un mois plus tard que réduire la production d'hydrocarbures actuellement serait «dangereux et irresponsable» et pourrait faire à nouveau flamber les factures. Il a également affirmé que le monde avait encore «désespérément besoin de pétrole et gaz» car le virage vers les énergies renouvelables n'était pas assez rapide pour les remplacer.

 

Sur le même sujet

Plan de réduction des GES de BCE, Telus et Rogers: où en sont-ils?

EXPERT INVITÉ. BCE, Telus et Rogers ont émis des cibles de réduction différentes pour 2030.

Quiz: testez vos connaissances climatiques!

22/04/2024 | Katia Tobar

SPÉCIAL CLIMAT: ADAPTEZ VOTRE ENTREPRISE. Vous croyez que vous n’avez plus rien à apprendre sur le climat?

À la une

Concernant TikTok aux É.-U., Trudeau dit veiller à la sécurité des Canadiens

Il y a 6 minutes | La Presse Canadienne

Le gouvernement libéral fédéral avait ordonné un examen de la sécurité nationale au sujet de TikTok en septembre.

Les méchants riches

Il y a 36 minutes | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. Il faut faire attention de ne pas mettre tous les riches dans le même panier.

Comment restructurer les dettes de mon petit café et éviter la faillite?

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Voici cinq options de restructuration de dettes pour aider à naviguer dans ces eaux troubles.