NextStar annonce que l’usine à Windsor accueillera jusqu’à 900 travailleurs étrangers

Publié le 23/11/2023 à 17:24

NextStar annonce que l’usine à Windsor accueillera jusqu’à 900 travailleurs étrangers

Publié le 23/11/2023 à 17:24

Par La Presse Canadienne

L’entreprise, détenue conjointement par Stellantis et LG, de Corée du Sud, indique que le personnel international temporaire fera partie des quelque 1600 techniciens auxquels ses fournisseurs externes feront appel pour assembler, installer et tester l’équipement spécialisé. (Photo: La Presse Canadienne)

NextStar Energy dit s’attendre à ce que plus de 900 travailleurs étrangers participent à la construction de son usine de batteries subventionnée à Windsor, en Ontario. 

L’entreprise, détenue conjointement par Stellantis et LG, de Corée du Sud, indique que le personnel international temporaire fera partie des quelque 1600 techniciens auxquels ses fournisseurs externes feront appel pour assembler, installer et tester l’équipement spécialisé.

Ces estimations interviennent une semaine après que la police de Windsor a écrit sur les médias sociaux que plus de 1600 Sud−Coréens viendraient aider à la construction de l’usine, ce qui a suscité des inquiétudes de la part des dirigeants syndicaux et des politiciens quant au nombre d’emplois locaux qui seraient créés par l’usine.

NextStar affirme qu’elle reste déterminée à créer 2500 emplois à temps plein pour des Canadiens afin de faire fonctionner l’usine une fois qu’elle sera terminée, et indique que l’entreprise de construction qu’elle a engagée emploiera 1600 travailleurs spécialisés canadiens directement et par l’intermédiaire de sous−traitants.

Le ministre fédéral de l’Industrie, François−Philippe Champagne, a déclaré en début de semaine qu’il s’attendait à ce que l’entreprise fasse appel à quelques travailleurs étrangers pour l’aider à réaliser le projet, mais qu’elle donnerait la priorité aux travailleurs canadiens.

L’usine de batteries devrait bénéficier d’un financement public de plus de 15 milliards de dollars grâce à des mesures incitatives liées en partie au nombre de batteries qu’elle produira.

 

 

À la une

Un miroir du siècle économique

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Retour sur l’histoire d’un média presque centenaire.

Quand les Québécois découvraient la Bourse dans nos pages

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. «Des entreprises comme Cascades et Couche-Tard, elles sont extrêmement reconnaissantes envers le REA.»

95 ans d'ambition et d'innovation

Édition du 21 Février 2024 | Marine Thomas

BILLET. Cela fait déjà 95 ans que le journal «Les Affaires» informe les décideurs du Québec.