Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Inquiétudes autour de l’embauche de travailleurs par NextStar

La Presse Canadienne|20 novembre 2023

Inquiétudes autour de l’embauche de travailleurs par NextStar

Le chef conservateur fédéral, Pierre Poilievre, a annoncé lundi qu’il réclamait une enquête approfondie sur la question et qu’il souhaitait qu’on s’engage à ce qu’aucun financement public ne soit accordé aux travailleurs étrangers. (Photo: La Presse Canadienne)

Les inquiétudes grandissent quant aux projets de NextStar Energy visant à faire appel à des travailleurs étrangers pour participer à la construction d’une usine de batteries à Windsor, en Ontario, qui est soutenue par un financement public attendu de 15 milliards de dollars.

Le chef conservateur fédéral, Pierre Poilievre, a annoncé lundi qu’il réclamait une enquête approfondie sur la question et qu’il souhaitait qu’on s’engage à ce qu’aucun financement public ne soit accordé aux travailleurs étrangers.

On ne sait pas exactement combien de travailleurs NextStar Energy, une coentreprise entre le constructeur automobile Stellantis et le sud−coréen LG, prévoit de faire venir de l’extérieur du Canada.

Le directeur général de NextStar Energy, Danies Lee, a indiqué dans une déclaration que l’entreprise s’engageait à embaucher des Canadiens pour pourvoir plus de 2500 emplois à temps plein à l’usine de batteries, et à embaucher jusqu’à 2300 travailleurs locaux supplémentaires pour aider à la construction et à l’installation.

Cependant, il affirme que la phase d’installation du projet nécessite également du personnel temporaire spécialisé du fournisseur mondial, qui possède des connaissances exclusives et une expertise spécialisée.

La police de Windsor a dit sur les réseaux sociaux qu’après avoir rencontré l’ambassadeur sud−coréen Woongsoon Lim la semaine dernière, elle s’attend à ce qu’environ 1600 travailleurs sud−coréens viennent dans la communauté l’année prochaine pour aider à construire l’usine.