Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Savez-vous fidéliser vos employés?

Catherine Charron|28 novembre 2022

Savez-vous fidéliser vos employés?

Chaque personne devra s’instruire pendant 135 heures auprès de l’organisation et réussir l’ensemble des travaux intégrateurs qui parsèmeront leur parcours.(Photo: courtoisie)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l’on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. Devant les difficultés qu’éprouvent les entreprises québécoises à embaucher et fidéliser leurs employés, l’Institut du Leadership lance une nouvelle accréditation en leadership et management humain.

Pour pouvoir ajouter à son titre professionnel «C.LMH», chaque personne devra s’instruire pendant 135 heures auprès de l’organisation — ce qui correspond à trois formations de 45 heures, ou à deux formations et deux programmes courts — et réussir l’ensemble des travaux intégrateurs qui parsèmeront leur parcours.

C’est grâce à ces exercices de réflexion sur l’application de leur apprentissage que l’établissement peut mesurer le cheminement qu’ont fait ses étudiants. «C’est beaucoup plus difficile d’évaluer les “soft skills”, mais on est convaincu que l’individu est plus équipé pour accomplir ses fonctions. […] Quand je corrige des travaux, je vois la progression», raconte le cofondateur et président de l’Institut du leadership, Éric Paquette.

D’ailleurs, les gestionnaires qui s’y sont déjà formés et qui répondent aux critères pourront recevoir dès maintenant l’accréditation, s’ils réussissent une mise à niveau, ajoute celui qui enseigne aussi à l’Université du Québec à Montréal, et à l’Université du Québec en Outaouais.

Par la suite, le gestionnaire accrédité s’engage à adopter les valeurs promues par l’institution, soit le respect, la connaissance de soi et des autres, l’humilité, le courage et la diversité, et à tenir leurs compétences à jour.

Or, pas besoin de suivre que des formations de l’Institut du Leadership, précise son président: «tant que tu montres que tu continues à te former, c’est ça l’important.»

À la veille des célébrations de son 10e anniversaire, cette accréditation est la suite logique des choses pour l’organisation, estime-t-il.

À ses débuts, «on voulait former les gestionnaires avant tout, pas juste les grands dirigeants. […] Au fur et à mesure on a créé de nouveaux programmes qui touchent la gestion des ressources humaines, la stratégie et la gouvernance, et là on est rendu à un point où on met de l’avant ce qu’on fait», soit la promotion du savoir-être.

Éric Paquette observe que ces compétences humaines, un peu prises de haut il y moins d’une décennie, ont maintenant gagné leur lettre de noblesse, surtout depuis mars 2020, et l’intérêt est croissant. Elle accompagne dorénavant de 300 à 500 leaders chaque année, et s’apprête à célébrer son 4000e diplômé.

Or, du chemin reste encore à faire au Québec avant qu’elles ne fassent légion. Éric Paquette constate toujours que de nouveaux gestionnaires tentent d’asseoir leur autorité de la mauvaise manière, et s’empêchent de faire preuve de vulnérabilité ou de reconnaître leurs erreurs.

De plus, il s’aperçoit que bien souvent, les marques employeurs promises aux candidats ne sont en réalité qu’une façade qui cache des leaders «débordés et exécrables avec leurs employés».

«L’une des principales raisons qui expliquent un départ, c’est la qualité de la relation avec son supérieur. […] Former les gestionnaires à ces habilités relationnelles, c’est un “no brainer”».

 

 

Pour ne plus rater ce rendez-vous, recevez votre RHéveil-matin dans votre boîte de courriels!