Des vacances un peu moins chères grâce à votre carte de crédit


Édition de Juin 2023

Des vacances un peu moins chères grâce à votre carte de crédit


Édition de Juin 2023

Par Claudine Hébert

Les vacances peuvent coûter cher, mais certaines cartes de crédit permettent d’alléger la facture, à condition de respecter les critères d’admissibilité.

La carte de crédit Word Elite Mastercard de la Banque Nationale est de loin la plus généreuse sur le marché à l’égard des voyageurs, foi de Jean-Maximilien Voisine, président fondateur de Milesopedia, un site qui offre différents types de comparateurs allant des programmes de fidélisation aux assurances en passant par les cartes de crédit. Du moins, jusqu’au 30 juin, jour de la fin de l’offre promotionnelle.

En plus d’offrir 30 000 points si le détenteur effectue 5000 $d’achat avec sa carte durant les trois premiers mois d’activation, 30 000 points additionnels sont accordés si 12 000 $d’achats nets sont portés à la carte lors de la première an-née. Ces 60 000 points correspondent à 600 $applicables sur l’achat d’un billet d’avion. Ils peuvent également servir à rembourser l’hypothèque ou encore un prêt personnel, précise Jean-Maximilien Voisine. Pour le reste, les récompenses financières de Banque Nationale (et celles de la plupart des institutions financières) s’obtiennent par tranche de 100 $en échange de 12 000 points. Les points bonis de bienvenue offerts équivalent donc à 500 $.

Le remboursement des frais annuels de 150 $pour la première année ainsi qu’un crédit de 150 $applicable chaque année sur les frais de voyages (billet d’avion, stationnement à l’aéroport, frais de bagages, etc.) s’ajoutent aux bénéfices de la Word Elite Mastercard. L’accès au salon Banque Nationale de l’aéroport international Montréal-Trudeau est aussi offert à volonté aux détenteurs.

Outre ces avantages pécuniaires et les généreux programmes d’assurances (dont jusqu’à 5 millions de dollars (M$) de couverture pour l’assurance voyage médicale pour les séjours de moins de 60 jours pour les 54 ans et moins et ceux de moins de 31 jours pour les 55-64 ans), cette carte génère cinq points pour chaque dollar dépensé à l’épicerie ainsi que dans les bars, restaurants et pour les repas livrés à domicile.

En résumé, cette carte peut générer plus de 2000 $en économies lors de la première année de détention, et plus de 1000 $pour chaque année subséquente.

 

Des points pour les séjours à l’hôtel

Du côté de BMO, la carte Mastercard Ascend Word Elite s’annonce comme celle qui offre «le plus de points de récompense sur les voyages parmi toutes les cartes de voyage haut de gamme au Canada». Chaque dollar dépensé pour des nuits d’hôtel, des billets d’avion, une croisière ou une location de voiture correspond à cinq points. Le dollar dépensé au restaurant, en frais de divertissement (incluant les Netflix de ce monde) et en factures périodiques en vaut trois.

Jumelé aux points bonis accordés par l’émetteur dans le cadre d’une promotion valide jusqu’au 31 juillet prochain (40 000 points pour 3000 $portés à la carte lors des trois premiers mois et 2 500 points par mois pour chaque montant d’achats nets de 2000 $du 4e au 15e mois de détention), le généreux système de cette carte permet de cumuler plus de 145 000 points bonis dès la première année. Ce qui correspond à plus de 900 $en récompenses financières (100 $pour chaque tranche de 15 000 points) ou un peu plus de 1000 $en billets d’avion. À ces avantages s’ajoutent les frais annuels de 150 $remboursés la première année de détention, quatre accès gratuits par année dans les salons VIP des aéroports admissibles ainsi qu’une assurance voyage médicale dont la couverture peut aller jusqu’à 2 M$ pour chaque séjour de 21 jours et moins pour les détenteurs âgés de 64 ans et moins.

 

Pas de frais de conversion

Déjà que le taux de change américain gonfle nos factures vacances d’au moins 35 % (près de 50 % quand il s’agit de l’euro), une carte de crédit qui épargne les frais de conversion des devises étrangères est bienvenue. Fixés à 2,5 %, ces frais gonflent généralement la facture d’au moins 30 $pour chaque tranche de 1000 $dépensée en devises étrangères. «Dans ce cas, ça vaut le coup d’opter pour la carte American Express Or de la Banque Scotia», suggère Patrick Sojka, président de Rewards Canada. Cette carte, dont les frais annuels sont de 120 $, se révèle un parfait allié au nouveau programme de fidélité Scène +, plaide-t-il. Chaque dollar dépensé chez IGA (ou autres épiceries du groupe Sobeys) équivaut à six points. Grâce à ce partenariat, plusieurs marchands Sobeys acceptent désormais les cartes Amex.

La récompense est presque tout aussi généreuse dans les autres épiceries, les restaurants et les lieux de divertissements avec cinq points obtenus par dollar dépensé. Idem pour les pleins d’essence, le transport en commun et les services de diffusion en continu qui correspondent, quant à eux, à trois points pour chaque dollar dépensé. Autre avantage non négligeable, la carte est assortie de 40 000 points en prime de bienvenue et d’une assurance voyage médicale de 1 M$ pour les séjours de moins de 25 jours des voyageurs de 65 ans et moins. En fin de compte, cette carte offre plus de 1000 $d’économie la première année et un peu plus de 700 $les années suivantes.

 

La proposition de HSBC

Jusqu’à 110 000 points bonis en prime de bienvenue, de quatre à six points par dollar dépensé dans les voyages, à l’épicerie et à la pompe, en plus de la conversion sans frais des devises étrangères comptent parmi les principaux avantages de la carte Mastercard HSBC Word Elite. Présente partout dans le monde, la banque britannique offre même un crédit-voyage de 100 $ par an aux détenteurs de cette carte. Assorti d’une assurance voyage médicale allant jusqu’à 2 M$couvrant les séjours d’au plus 31 jours pour les 64 ans et moins (21 jours pour les 65 ans et plus), ce produit offre aussi une assurance pour le vol d’appareils mobiles. En tout et partout, l’adhésion permet plus de 1000 $ d’économie la première année, un peu moins de 500 $ les années suivantes.

 

L’option Cobalt

Depuis son arrivée sur le marché il y a cinq ans, la Carte Cobalt American Express séduit les comparateurs de produits de crédit. Jusqu’à 30 000 points sont offerts en prime lors de la première année d’adhésion, soit 2 500 points chaque mois lorsque 500 $ d’achats sont portés à la carte, ce qui correspond à 300 $en argent. C’est toutefois le programme de points par achat qui retient l’attention. Chaque dollar dépensé à l’épicerie, au restaurant et auprès de services de livraison de repas donne cinq points au détenteur de la carte. Le détenteur en obtient trois pour chaque dollar consenti aux services de diffusion en continu. Les frais de voyages admissibles et les visites à la pompe correspondent, quant à eux, à deux points pour chaque dollar. Mine de rien, cette carte, dont les frais mensuels sont fixés à 12,99 $, permet d’épargner plus de 1000 $ année après année. 

Sur le même sujet

Épargner ou rembourser ses dettes?

EXPERT INVITÉ. Les deux voies ont leurs mérites, mais le meilleur choix dépend de la situation personnelle de chacun.

Quand un CELI est-il préférable à un REER?

21/02/2024 | Morningstar

En général, lorsque votre revenu est plus faible, le CELI est un meilleur choix.

À la une

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

17/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points

Mis à jour le 17/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.