Quand parler salaire favorise l’engagement

Publié le 12/04/2023 à 15:30

Quand parler salaire favorise l’engagement

Publié le 12/04/2023 à 15:30

Si la transparence salariale vise à préserver l’équité, entre tous et particulièrement entre les minorités, elle a aussi des répercussions sur la compréhension des employés en matière de justice distributive. (Photo: 123RF)

RÉMUNÉRATION GLOBALE. L’embauche et la rétention étant parmi les grands défis du jour, se pencher sur la transparence salariale dans la planification du recrutement est devenu un impératif. Les entreprises ont donc tout intérêt à concevoir une politique de recrutement efficace en amont.

La détermination de l’échelle salariale entre en jeu dès l’étape de la définition du besoin pour un poste à combler, comme l’explique Pierre-Luc Labbée, président et stratège de talents chez rhum, entreprise spécialisée en acquisition de talents et en ressources humaines (RH). « Non seulement une échelle salariale adéquate nous assure qu’un employé sera bien rémunéré pour l’emploi et non pour ses aptitudes de négociation, mais notre façon de présenter la rémunération oriente l’expérience d’embauche », dit-il.

Il déplore le fait que de nombreuses PME développent leur processus au fur et à mesure, laissant la place « à une grande marge d’erreur en ce qui a trait à la sélection des employés, la diversité, l’inclusion, l’équité, la transparence et l’expérience du candidat. »

Selon lui, les entreprises qui ont une méthode bien en place peuvent offrir aux candidats une expérience plus structurée et humaine, qui favorise l’embauche. « En plus des besoins pour l’exploitation de l’entreprise, on doit considérer son attractivité en tant qu’employeur et mettre sa marque en valeur », mentionne Pierre-Luc Labbée. Puisque la concurrence est forte et l’expérience du candidat aura un effet sur l’image de l’entreprise, l’employeur a tout intérêt à organiser judicieusement son processus de recrutement.

 

Susciter l’intérêt des candidats

En entrevue, l’échelle salariale est l’une des premières questions qu’aborde Ève Brunet, spécialiste RH, particulièrement dans le marché de candidats actuel. La rémunération est un sujet dont discutent ouvertement la plupart des gens, alors il vaut mieux en parler de façon claire pour éviter les perceptions erronées, selon elle. « On ne veut pas que les candidats perdent leur temps en entrevue si on sait dès le départ qu’il y a un écart trop important en matière de salaire », indique Ève Brunet.

De plus, si la transparence salariale vise à préserver l’équité, entre tous et particulièrement entre les minorités, elle a aussi des répercussions sur la compréhension des employés en matière de justice distributive. « Naturellement, les perceptions de conditions salariales injustes ont des effets nuisibles sur l’engagement des employés », souligne la spécialiste RH. Avec les échelles salariales, si l’employeur augmente les salaires de 2 %, tout le monde en bénéficie. « Pour que les équipes demeurent engagées et mobilisées, les gens doivent savoir qu’ils sont traités de manière équitable. »

 

Prendre le contrôle de la conversation

Selon Ève Brunet, il y a certainement plus de bénéfices que d’inconvénients à pratiquer la transparence salariale, mais ce qui compte est d’accompagner les personnes quand on aborde la question. « Si les candidats et les employés ont en main une certaine part de renseignements au sujet des salaires, ils comprendront mieux le contexte et éprouveront moins d’insatisfaction et de frustration, ce qui améliorera leur niveau d’engagement », résume-t-elle.

De plus, il importe de distinguer équité et égalité, d’où l’importance du concept d’échelle salariale. « La rémunération est complexe, déterminée par une foule de facteurs et trop souvent mal interprétée », affirme Ève Brunet. Chaque personne est unique et présente un profil différent, y compris sa formation, ses langues parlées, ses compétences, etc.

Le marché dicte également la rémunération, encourageant parfois les employeurs à offrir des salaires plus élevés pour pourvoir un poste après plusieurs mois de recherche de candidats. Pour bien comprendre la rémunération, il faut aussi tenir compte de la rémunération globale. Chacun a des avantages sociaux, des vacances ou un horaire de travail différents qui pèsent dans la balance.

Selon Ève Brunet, la transparence salariale peut être pertinente pour ceux qui ne sont pas habiles à parler de rémunération. « Beaucoup d’excellents employés ne se plaignent jamais de leurs conditions salariales tout en demeurant dévoués à l’entreprise, mais ils peuvent éventuellement réaliser l’injustice et partir, comme c’est le cas de nombreuses femmes qui ne reçoivent pas un salaire équitable, ce qui a, bien sûr, des conséquences négatives pour l’employeur », dit-elle.

Sur le même sujet

Donnez de la valeur aux personnes très grosses

Mis à jour le 21/05/2024 | Camille Robillard

LA BOÎTE À EDI. Les entreprises qui misent sur la représentation dans leurs communications ont un avantage concurrentiel

«Pourquoi donc me suis-je fait «ghoster»?»

02/05/2024 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Comment les Z espèrent-ils trouver du travail s'ils ne se présentent même pas aux entretiens d'embauche?»

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.