Coveo Solutions: la patience est de mise


Édition du 22 Novembre 2023

Coveo Solutions: la patience est de mise


Édition du 22 Novembre 2023

Par Denis Lalonde

(Photo: 123RF)

LE TAUREAU CONTRE L'OURS. Que vous soyez optimiste ou pessimiste, retrouvez l’analyse d’un titre en deux parties. Dans ce numéro, Coveo Solutions. Choisissez votre camp!

 

Positif

  • Des géants du numérique, comme SAP, Salesforce et Adobe, ont validé l’efficacité des produits de Coveo Solutions (CVO, 10,17 $), qui conçoit des logiciels permettant de personnaliser l’expérience client grâce à l’infonuagique et l’intelligence artificielle. L’analyste Richard Tse, de la Financière Banque Nationale, conserve sa recommandation de « surperformance » et son cours cible sur un an de 14$.

  • Les éléments positifs des résultats du second trimestre de l’exercice 2024 incluent une hausse de 12 % des revenus totaux et une croissance de plus de 10 % dans ses quatre secteurs d’activité, souligne David Weiss, de la Banque Scotia. Sa recommandation reste à « surperformance », tout comme son cours cible sur un an de 12 $.

  • La direction de Coveo s’attend à un rebond du nombre de signatures d’ententes durant la seconde moitié de l’exercice 2024. Selon Suthan Sukumar, de Stifel, la réaccélération devrait se poursuivre durant l’exercice 2025. Il conserve sa recommandation d’achat sur le titre et son cours cible sur un an de 14 $.

 

Négatif

  • Coveo a relevé sa prévision de BAIIA ajusté, mais a réduit sa cible de revenus pour l’exercice 2024 (qui se terminera le 31 mars), expliquant que les cycles de vente s’étaient allongés en raison de la conjoncture économique. Thanos Moschopoulos, de BMO Marchés des capitaux, conserve sa recommandation de « surperformance » sur le titre, mais réduit son cours cible sur un an, qui passe de 13,50 $ à 12,50 $.

  • Le consensus des analystes mise sur une croissance des revenus d’abonnements de 21% durant l’exercice 2025, ce qui nous apparaît comme trop optimiste si cette augmentation exclut les activités héritées de Qubit (société acquise en 2021 et dont les activités ont été dépriorisées, ce qui a provoqué un important taux de désabonnement), explique Taylor McGinnis, analyste à UBS. Ce dernier conserve sa recommandation « neutre » sur le titre, mais réduit son cours cible sur un an, qui passe de 11 $ à 10 $.

  • Le taux de désabonnement pour les produits Qubit pèsera sur les résultats financiers du troisième trimestre de 2024 (en cours). La croissance des revenus d’abonnements a progressé de seulement 15 % sur un an au second trimestre, en décélération par rapport à celle de 19 % enregistrée au premier trimestre. Paul Treiber, de RBC Marchés des capitaux, conserve tout de même sa recommandation de « surperformance » sur le titre et son cours cible sur un an de 13 $.

 

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 27 février

Mis à jour le 27/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué la Bourse de Toronto aujourd'hui.

Bourse: les gagnants et les perdants du 26 février

Mis à jour le 26/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué la Bourse de Toronto aujourd'hui.

OPINION Bourse: les gagnants et les perdants du 23 février
Mis à jour le 23/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne
Bombardier ne perd pas sa cible des yeux
Édition du 21 Février 2024 | Denis Lalonde
À surveiller: Québecor, BRP et Nvidia
23/02/2024 | Charles Poulin

À la une

Un miroir du siècle économique

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Retour sur l’histoire d’un média presque centenaire.

Quand les Québécois découvraient la Bourse dans nos pages

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. «Des entreprises comme Cascades et Couche-Tard, elles sont extrêmement reconnaissantes envers le REA.»

95 ans d'ambition et d'innovation

Édition du 21 Février 2024 | Marine Thomas

BILLET. Cela fait déjà 95 ans que le journal «Les Affaires» informe les décideurs du Québec.