Un mariage de familles en affaires


Édition du 14 Juin 2023

Un mariage de familles en affaires


Édition du 14 Juin 2023

Le Groupe Legault (Mondou) est dirigé par Nicolas Legault, Marie-France Legault, Marc-Antoine Legault et Marie-Josée Legault. (Photo: Sarah Dagenais)

F&A. La fusion conclue en mai dernier entre Groupe Legault (Mondou) et Homes Alive Pets, une entreprise albertaine, accélère l’essor de la firme québécoise sur le marché canadien et lui permet de poursuivre sa stratégie de croissance par acquisitions. 

 

En 2019, Groupe Legault possédait déjà une soixantaine de magasins au Québec et l’entreprise continuait de prendre de l’ampleur à un rythme régulier. Ses dirigeants voyaient venir le moment où la progression à l’intérieur du Québec ne pourrait que ralentir. Pour poursuivre la croissance, fallait-il effectuer une percée dans les autres provinces canadiennes  

 

«Nous avons réalisé un exercice de planification stratégique et nous avons décidé que nous voulions alimenter notre croissance en nous installant dans de nouveaux marchés», explique Nicolas Legault, copropriétaire et vice-président au développement des affaires du groupe. Il dirige l’entreprise aux côtés de sa sœur, d’un cousin et d’une cousine. 

 

Le virage a mené à l’acquisition, en 2021, de la chaîne ontarienne Ren’s Pets, qui possède des magasins en Ontario et dans les provinces de l’Atlantique. En moins de deux ans, cette division est passée de 35 à 50 boutiques. Elle devrait en ouvrir trois autres dans les prochains mois, dont une première à l’Île-du-Prince-Édouard. Cette transaction a solidifié le statut de Groupe Legault dans l’est du Canada, et le regard de ses dirigeants s’est alors tourné vers l’Ouest. 

 

 

Prendre le temps

 

Les discussions entre Groupe Legault et Homes Alive Pets se sont amorcées en mars 2022. Les deux entreprises affichent plusieurs points communs. La chaîne Mondou est vieille de 104 ans. La famille Legault l’a acquise en 1983, alors qu’elle ne comptait qu’un seul magasin et l’a fait grandir. Les dirigeants actuels forment la quatrième génération d’entrepreneurs à sa tête. La seconde est elle aussi une entreprise familiale, dirigée par des membres de la deuxième et de la troisième génération. Établie en Alberta, elle exploite également des boutiques en Colombie-Britannique.

 

«Ces points communs ont beaucoup facilité les négociations, estime Nicolas Legault. Nous nous comprenions aisément, car nous avons vécu des enjeux similaires dans nos dynamiques familiales et dans notre rapport à notre entreprise.»

 

Au moment où s’amorcent les discussions, Groupe Legault digère encore l’acquisition de Ren’s Pets. Nicolas Legault indique à ses homologues que son intention n’est pas de précipiter une nouvelle transaction, mais plutôt d’apprendre à se connaître et à bâtir une relation de confiance avant d’aller plus loin. Ces échanges dureront plusieurs mois et la transaction se conclura finalement plus d’un an plus tard.

 

Groupe Legault avait acheté 100% des parts de Ren’s Pets. Dans le cas de Homes Alive Pets, il s’agit plutôt d’un partenariat stratégique. Les dirigeants de l’entreprise albertaine sont restés en poste après la transaction et continueront d’exercer leurs activités sous le même nom, avec les mêmes marques. Cet aspect comptait beaucoup pour la famille Legault, dont les membres se voyaient mal diriger du Québec une entreprise située de l’autre côté du continent. Selon Nicolas Legault, les termes de la fusion (qui n’ont pas été dévoilés) offrent une participation importante aux dirigeants de l’entreprise canadienne.

 

«Cette transaction nous permet bien sûr d’entrer sur un marché supplémentaire, mais elle devrait aussi déboucher sur de nouvelles synergies et un partage de nos meilleures pratiques», indique Nicolas Legault.

 

Les magasins de Homes Alive Pets sont significativement plus gros que ceux de la marque Mondou, ce qui représente une nouveauté intéressante pour le groupe. Cela permet de montrer plus de produits, mais également de former davantage d’assortiments de produits. «Cette entreprise a aussi une très belle présence dans le commerce électronique», précise le vice-président.

 


Se tourner vers l’avenir

 

Le fait que la fusion se soit déroulée de manière si harmonieuse accélère d’ailleurs le processus d’intégration. Toujours selon Nicolas Legault, les dirigeants de Homes Alive Pets se montrent très ouverts au changement et ont tout autant envie de créer des synergies que ceux de Groupe Legault.

 

«Avant de parler de chiffres ou de sortir les tableaux Excel, c’est vraiment essentiel d’apprendre à se connaître, de comprendre ce que l’autre attend de la transaction et de bâtir une confiance, affirme Nicolas Legault. Une fusion, c’est toujours émotif et on doit en tenir compte.»

 

Groupe Legault poursuit donc sa vague de croissance et pourrait éventuellement tenter de s’implanter dans les Prairies. L’entreprise compte maintenant près de 150 magasins et plus de 2000 employés. «Nous aimons ce que nous faisons et nous voulons continuer à créer des emplois et à générer de la valeur, explique Nicolas Legault. Les trois autres dirigeants et moi sommes vraiment alignés sur cette stratégie de croissance.»

Sur le même sujet

La rémunération du PDG du CPKC passe à 20M$ après la fusion

Les cinq hauts dirigeants ont gagné au total 63,5M$ en 2023, contre moins de la moitié de ce montant l'année précédente

La justice américaine bloque la fusion des compagnies aériennes Spirit et JetBlue

Mis à jour le 16/01/2024 | AFP

Selon le juge, l'opération entraînerait «des prix en moyenne plus élevés pour les clients».

À la une

À surveiller: Saputo, Empire et CAE

Il y a 38 minutes | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Saputo, Empire et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes.

Attention avec la révolution des «Top Guns»

EXPERT. Ne rêvons pas en couleur. Rappelons-nous que la classe managériale n’a pas toutes les réponses à nos problèmes

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé, attentisme avant Nvidia

Mis à jour à 10:02 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre en baisse.