Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 27 février

Publié le 27/02/2024 à 08:20, mis à jour le 27/02/2024 à 08:25

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 27 février

Publié le 27/02/2024 à 08:20, mis à jour le 27/02/2024 à 08:25

(AP Photo/Eugene Hoshiko)

REVUES DES MARCHÉS. Les Bourses évoluent en hausse mardi, même si les variations sont de faibles ampleur, les investisseurs attendant surtout, après les résultats d'entreprises, les prochaines données économiques pour donner ou non une nouvelle impulsion à la hausse.


Les indices boursiers à 8h00

Les contrats à terme du Dow Jones affichaient une hausse de +14,00 points (+0,04%) à 39 130,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 gagnaient +7,25 points (+0,14%) à 5 087,50 points. Les contrats à terme du Nasdaq progressaient de +48,50 points (+0,27%) à 18 025,50 points.

À Londres, le FTSE 100 avançait de +4,37 points (+0,06%) à 7 688,67 points. À Paris, le CAC 40 augmentait de +15,89 points (+0,20%) à 7 945,71 points. À Francfort, le DAX haussait de +113,18 points (+0,65%) à 17 536,41 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a récolté +5,81 points (+0,01%) à 39 239,52 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a avancé de +156,06 points (+0,94%) à 16 790,80 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain cédait -0,09 $US (-0,12%) à 77,49 $US. Le baril de Brent de la mer du Nord descendait de -0,18 $US (-0,22%) à 82,35 $US.

 

Le contexte

Beaucoup de places financières mondiales ont battu récemment leur record, des États-Unis au Japon en passant par l’Europe.

«Le contexte économique s’avère plus résilient que prévu, mais les valorisations sont trop tendues sur certains segments», juge Vincent Mortier, directeur des gestions d’Amundi.

Plusieurs rendez-vous sont prévus pour la fin de semaine sur l’activité économique et l’inflation. Avec la fin de la saison des résultats d’entreprises qui approchent, les données macroéconomiques seront davantage scrutées.

L’inflation aux États-Unis et en zone euro sont notamment regardées à l’aune des banques centrales, dont les marchés attendent depuis plusieurs mois qu’elles entament une baisse de leurs taux d’intérêt directeurs.

Mais la tendance de ralentissement de l’inflation reste précaire, comme l’ont montré les données de janvier aux États-Unis.

La probabilité donnée par les investisseurs à une baisse des taux directeurs de la Banque centrale européenne dès avril est au plus bas depuis septembre, selon les analystes de la Deutsche Bank.

Au Japon mardi, l’inflation a été publiée en janvier, à 2% sur un an, une baisse moindre que prévu.

 

Puma miaule doux

L’équipementier sportif Puma (+1,60%) s’attend à un «premier semestre plus doux» en termes de performances, car l’«environnement de marché reste difficile», selon son patron Arne Freundt dans un communiqué lors des résultats annuels annoncés mardi. La marque vise un résultat d’exploitation dans une fourchette de 620 à 700 millions d’euros en 2024, contre 621 millions l’an passé.

Adidas montait de son côté (+0,95%).

 

Test négatif pour Eurofins

Le groupe Eurofins, géant des laboratoires d’analyses chutait de 8,66% à Paris après des résultats annuels ayant montré une chute de sa rentabilité. Les analystes d’Oddo ont noté la faiblesse dans la trésorerie. Pour les analystes de Jefferies, «les nouvelles prévisions pour l’exercice 2024 semblent globalement conformes, mais il est peu probable qu’elles inspirent confiance».

La valeur de son action est désormais près de 2,5 fois inférieure à celle lors de son pic, à l’été 2022.

 

Le bitcoin grimpe encore

Les prix du pétrole hésitaient mardi, pris entre les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l’environnement de taux élevés qui pourrait peser sur la croissance au niveau mondial.

Le baril de Brent reculait de 0,30% à 82,33 dollars, et le baril de WTI gagnait 0,30% à 77,44 $US.

L’euro gagnait 0,07% à 1,0859 dollars pour un euro.

Le bitcoin bondissait encore de 4,58% à 57 160 $US, soit un gain de plus de 12% depuis le début de la semaine. L’entreprise de logiciels Microstrategy Inc a annoncé hier avoir acheté 3 000 bitcoins supplémentaires (l’équivalent de 155 millions de dollars américains aux cours d’alors), portant le total de ses avoirs en bitcoins à 193 000 bitcoins (environ 6,09 milliards de dollars américains).

 

Sur le même sujet

L'abandon de «l'iCar» se répercutera-t-il sur le titre d'Apple?

Mis à jour le 12/04/2024 | Morningstar

Pourquoi Apple a abandonné son projet de véhicule autonome.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 12 avril
Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street moins inquiète de l’inflation
Mis à jour le 11/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 11 avril
Mis à jour le 11/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

12/04/2024 | Emmanuel Martinez

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.