Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi le 21 novembre

Publié le 21/11/2023 à 09:07, mis à jour le 21/11/2023 à 09:13

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi le 21 novembre

Publié le 21/11/2023 à 09:07, mis à jour le 21/11/2023 à 09:13

(Photo: Getty Images)

REVUES DES MARCHÉS. Les marchés actions évoluent en ordre dispersé mardi, en attendant la publication des «minutes de la Fed», compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine, ainsi que les résultats du géant technologique américain Nvidia.


Les indices boursiers à 8h30

Les contrats à terme du Dow Jones lâchaient -79,00 points (-0,22%) à 35 146,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 reculaient de -13,00 points (-0,28%) à 4 549,25 points. Les contrats à terme du Nasdaq reculaient de -75,00 points (-0,47%) à 16 011,50 points.

À Londres, le FTSE 100 diminuait de -41,85 points (-0,56%) à 7 454,51 points. À Paris, le CAC 40 lâchait -29,41 points (-0,41%) à 7 217,52 points. À Francfort, le DAX avançait de +4,27 points (+0,03%) à 15 905,60 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a retraité de -33,89 points (-0,10%) à 33 354,14 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a perdu -44,18 points (-0,25%) à 17 733,89 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain descendait de -0,86 $US (-1,10%) à 76,97 $US. Le baril de Brent de la mer du Nord cédait -0,84 $US (-1,02%) à 81,48 $US.

 

Le contexte

Au cours de la séance, peu de publications macroéconomiques sont attendues. La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, et le ministre allemand des Finances, Christian Lindner, interviendront lors d’un colloque sur l’inflation.

Après la clôture des marchés européens, «le taux d’inflation au Canada en octobre retiendra notre attention ainsi que» le compte-rendu de la dernière réunion de l’institution monétaire américaine, a souligné John Plassard, spécialiste de l’investissement de Mirabaud.

Sur le marché des changes, la monnaie unique européenne s’est approchée lundi soir du seuil symbolique de 1,10 dollar américain pour un euro, les cambistes surfant sur un début d’inflexion de la Fed, dont le marché attend des baisses de taux en 2024. La devise européenne était stable (+0,04%) face au billet vert, à 1,0944 $US pour un euro.

Les opérateurs attribuent désormais une probabilité de plus de 50% au scénario d’une première baisse du taux directeur de la Fed dès mai, contre 34% il y a une semaine. Ils tablent aussi sur au moins quatre baisses en 2024, contre pas plus de trois estimées il y a encore quelques jours.

Sur le plan microéconomique, «les investisseurs prêteront attention», après la clôture de Wall Street, à la publication des résultats «de Nvidia pour se faire une idée sur l’engouement autour de l’intelligence artificielle», a signalé John Plassard.

Le géant américain «tentera de dépasser sa propre prévision de 16 milliards de dollars américains (G$US) de ventes au troisième trimestre, contre 13,5 G$US un trimestre plus tôt», a commenté Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

«Des résultats meilleurs que prévu pourraient permettre à Nvidia d’atteindre un nouveau sommet, mais tout résultat moins bon est susceptible de déclencher d’importantes prises de bénéfices» et donc la baisse du titre à la cote new-yorkaise.

 

Baidu fait mieux qu’attendu

Le géant chinois de l’internet Baidu a publié mardi un chiffre d’affaires en hausse de 6% sur un an au troisième trimestre, dépassant les attentes des analystes en dépit du ralentissement économique en Chine.

Dans les échanges électroniques d’avant Bourse à New York, le titre gagnait 2%.

 

Rome cède 25% du capital de MPS

Le ministère italien de l’Économie a annoncé lundi la vente sur les marchés de 25% du capital de la banque Monte dei Paschi di Siena (MPS), la plus vieille du monde, dont l’État italien détenait auparavant 64%, pour un montant de 920 millions d’euros.

Rome, qui doit se retirer du capital de MPS afin de satisfaire aux exigences de la Commission européenne, cherchait à vendre une partie de sa participation à des investisseurs, faute d’avoir trouvé un repreneur pour l’entreprise.

Le gouvernement italien a ainsi donné le coup d’envoi d’une vague de privatisations devant rapporter 20 milliards d’euros d’ici à 2026, un objectif cependant jugé ambitieux par les analystes.

À la Bourse de Milan, le titre reculait de 4,39%.

 

Le pétrole redescend un peu

Les cours du pétrole cédaient du terrain après les hausses de la veille et de vendredi, le marché s’attendant à voir l’OPEP+ rester offensive lors de sa prochaine réunion dimanche, pour soutenir les prix.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier cédait 0,28%, à 82,10 $US.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain, avec échéance en décembre, lâchait 0,30%, à 77,60 $US.

 

Sur le même sujet

Bourse: records en clôture pour Nasdaq et S&P 500, Nvidia première capitalisation mondiale

Mis à jour à 17:28 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les titres de l’énergie contribuent à faire grimper le TSX.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 18 juin

Mis à jour à 08:25 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient en hausse mardi matin.

OPINION Comment générer des revenus passifs avec ses cryptos
17/06/2024 | François Remy
Bourse: Wall Street finit dans le vert: records pour le Nasdaq et le S&P 500
Mis à jour le 17/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 17 juin
Mis à jour le 17/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: records en clôture pour Nasdaq et S&P 500, Nvidia première capitalisation mondiale

Mis à jour à 17:28 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les titres de l’énergie contribuent à faire grimper le TSX.

Stellantis rappelle près de 1,2 million de véhicules aux États-Unis et au Canada

Environ 126 500 véhicules au Canada sont concernés par le rappel.

Le régulateur bancaire fédéral maintient la réserve de stabilité intérieure à 3,5%

L’endettement des ménages reste une préoccupation pour le Bureau du surintendant des institutions financières.