Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 21/03/2023 à 07:46, mis à jour le 21/03/2023 à 08:23

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 21/03/2023 à 07:46, mis à jour le 21/03/2023 à 08:23

(Photo: La Presse Canadienne)

REVUES DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient en hausse mardi matin, alors que les investisseurs attendaient l’annonce, mercredi, de la décision de la Réserve fédérale des États−Unis au sujet du taux directeur.

Les indices boursiers à 07h47

Paris dégringolait de 1,2 %, Francfort de 1,4 % et Londres de 1,6 % en début de séance en Europe. L’indice de la bourse helvétique s’effondrait de 1,8 %.
À New York, avant l’ouverture des marchés, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles reculait de 0,4 % et l’indice élargi S&P 500 de 0,2 %.
En Asie, le Nikkei 225 a perdu 1,4 % à Tokyo. La bourse de Shanghaï a glissé de 0,5 % et le Hang Seng de 2,7 % à Hong Kong. Sydney a perdu 1,4 % et Séoul 0,7 %.
À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole cédait 2,45 $ US à 64,29 $ US le bari

Paris bondissait de 1,5 % et Francfort de 1,3 % en début de séance en Europe, tandis que Londres ajoutait 1,2 %.

À New York, avant l’ouverture des marchés, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles et l’indice élargi S&P 500 prenaient 0,3 %.

En Asie, le Nikkei 225 a perdu 1,4 % à Tokyo. La bourse de Shanghaï a progressé de 0,6 % et le Hang Seng de 1,4 % à Hong Kong. Sydney a ajouté 0,8 % et Séoul 0,4 %.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole avançait de 24 cents $ US à 68,06 $ US le baril.

Le contexte 

« Qu’avons-nous appris cette semaine? Le plus important, c’est qu’une faillite bancaire de type Lehman n’est pas une option envisageable. La réactivité et l’ampleur du soutien des banques centrales et des régulateurs ont été impressionnantes, et des protections ont été mises en place pour les détenteurs de dépôts », détaillent les analystes de Muzinich.

Les pressions des autorités suisses et les mesures de garanties ont permis le rachat de Credit Suisse (CSGN) (-0,34% mardi), au bord de la faillite la semaine passée, par son rival UBS.

Partout dans le monde, les institutions financières et politiques continuent d’envoyer des messages pour rassurer les marchés.

La situation du secteur bancaire américain « se stabilise », a encore estimé mardi la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen, selon des extraits de son discours lors du colloque annuel de l’Organisation des banquiers américains (ABA) à Washington.

Selon elle, les réponses apportées par la Fed depuis une semaine « fonctionnent comme prévu pour fournir des liquidités au système bancaire » et « les retraits d’argent des banques régionales se sont stabilisés ».

La banque First Republic (FRC), encore au centre de toutes les craintes lundi avec une chute de 50% de sa valeur en Bourse malgré les mesures de soutien, remontait la pente dans les échanges électroniques d’avant-séance (+15,44%).

Réunion de la Fed

Mardi commence la réunion de la Banque centrale américaine (Fed), qui doit rendre sa décision de politique monétaire mercredi. Si la Fed a agi plusieurs fois ces derniers jours, « les responsables n’ont pas pu commenter les derniers événements, qui se sont passés pendant la période de réserve » précédant la réunion, rappelle Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

Les commentaires du président Jerome Powell seront donc d’autant plus attendus, ainsi que la décision de relever encore les taux directeurs ou non. 

Les investisseurs ont revu drastiquement à la baisse leurs anticipations du pic des taux directeurs, le principal outil des banques centrales pour combattre l’inflation, au nom de la stabilité du secteur financier.

Autre signe de l’accalmie sur les marchés: les taux des emprunts d’État, fortement chahutés depuis une semaine, variaient peu aux États-Unis et remontaient légèrement en Europe.

L’euro montait de 0,48% à 1,077 3 dollar vers 11h25 GMT.

Le bitcoin se stabilisait autour de 28 020 dollars.

Les prix du pétrole rebondissaient mardi, après avoir commencé la semaine par des pertes, les investisseurs se montrant prudents avant la décision de politique monétaire de la Fed, mais rassurés par l’absence de nouvelles turbulences bancaires.

Le baril de Brent de mer du Nord valait 74,16 dollars (+0,50%), et celui WTI américain 68,07 dollars (+0,63%) vers 11h20 GMT.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street ouvre en baisse, épuisée après les records

Mis à jour il y a 18 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a ouvert dans le rouge.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 14 juin

Mis à jour à 08:25 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient mitigés vendredi matin.

OPINION Bourse: Wall Street finit contrastée, nouveaux records pour Nasdaq et S&P 500
Mis à jour le 13/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 13 juin
Mis à jour le 13/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: records à Wall Street pour le Nasdaq et le S&P 500
Mis à jour le 12/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

L'éloge de la lenteur

EXPERT INVITÉ. Même si on prend des vacances, nos sociétés n’arrêtent pas de travailler pour nous.

Saputo: rien n'est encore gagné

Il y a 53 minutes | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. Le titre de Saputo a bondi au-dessus de 30$ pour la 1re fois depuis d’un an.

Course à la direction du PLQ: Charles Milliard réfléchit, et se mouille sur le 3e lien

Il y a 8 minutes | Dominique Talbot

Selon un sondage Léger, Milliard obtient pour le moment 1% des intentions de vote chez les militants libéraux.