Bourse: Wall Street termine divisée comme elle a commencé

Publié le 27/02/2024 à 09:59, mis à jour le 27/02/2024 à 18:33

Bourse: Wall Street termine divisée comme elle a commencé

Publié le 27/02/2024 à 09:59, mis à jour le 27/02/2024 à 18:33

(Photo: 123RF)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a clôturé divisée mardi, à l’issue d’une journée sans lustre du côté des indicateurs, en attendant des nouvelles de l’inflation américaine plus tard dans la semaine.

Le principal indice boursier du Canada a peu changé, alors que les résultats des banques commencent à arriver.

 

Pour (re)consulter les nouvelles du marché

 

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a perdu -5,41 points (-0,03%) à 21 318,90 points.

À New York, le S&P 500 a monté de +8,65 points (+0,17%) à 5 078,18 points.

Le Nasdaq a clôturé en hausse de +59,05 points (+0,37%) à 16 035,30 points.

Le DOW a perdu -96,82 points (-0,25%) à 38 972,41 points.

Le huard a descendu de -0,0011$ US (-0,1501%) à 0,7394$ US.

Le pétrole a récolté +0,94$ US (+1,21%) à 78,52$ US.

L’or a récolté +0,50$ US (+0,02%) à 2 039,40$ US.

Le bitcoin a avancé de +1 957,30$ US (+3,58%) à 56 674,83$ US.

 

 

Contexte

Les investisseurs ont digéré un indice de confiance des consommateurs américains décevant, montrant un plongeon inattendu en février.

Mesuré par le Conference Board, le moral des ménages s’est détérioré à 106,7 points (après 110,9 en janvier), au lieu des 115,1 points attendus par les analystes. Une mauvaise surprise.

«La baisse de la confiance des consommateurs en février a interrompu une hausse de trois mois, reflétant l’incertitude persistante concernant l’économie américaine», a déclaré Dana Peterson, cheffe économiste au Conference Board.

Autre signe négatif, les commandes de biens durables ont chuté plus qu’attendu aux États-Unis en janvier. Plombées par le secteur des transports, elles ont baissé de 6,1% au lieu d’un recul de 5% prévu.

«Les entreprises restent confrontées à des difficultés liées à la hausse des coûts d’emprunt et au resserrement des conditions de crédit. Toutefois, la baisse des taux d’intérêt cette année pourrait soutenir l’activité à terme», a commenté Rubeela Farooqi, cheffe économiste pour High Frequency Economics.

«On a mal démarré la journée» avec des données économiques moins bonnes que prévu, a résumé Jack Ablin, expert de Cresset. «Mais si la séance a été sans éclat pour les grosses capitalisations, elle a finalement été une bonne journée pour les petites valorisations», a-t-il souligné.

L’indice Russell 2 000 qui rassemble les petites et moyennes entreprises a en effet bondi de 1,42%.

Parmi les grandes capitalisations, Amazon (AMZN) a cédé 0,68% à 173,54$US, Microsoft a stagné (MSFT, -0,01% à 407,48$US), de même que le fabricant de puces pour l’intelligence artificielle Nvidia (NVDA, -0,49% à 787,01$US), qui plane toujours non loin des 800$US le titre, sommet historique atteint la semaine dernière après la publication de ses résultats.

Sur le marché obligataire, les rendements se tendaient un peu à 4,30% contre 4,27% vers 16h10.

À la cote, les titres des grands magasins Macy’s (M) ont gagné 3,41% à 19,95$US, malgré l’annonce d’un chiffre d’affaires en baisse en 2023 (-5,5%) avec une fonte de 91% de son bénéfice.

Les investisseurs semblaient plébisciter l’initiative de la chaîne, qui va fermer 150 magasins dans le pays d’ici à 2026, dont une dizaine dès ce début d’année en raison du «climat macroéconomique incertain».

Suivant le mouvement, l’enseigne de magasins d’équipements pour la maison Lowe’s (LOW) a avancé de 1,79% à 235,39$US, même si ses ventes au dernier trimestre 2023 ont reculé de 6,2%.

Les actions de Zoom (ZM) ont été très recherchées (+8%, à 68,17$US), alors que la société de visioconférence a affiché un bénéfice par action meilleur qu’attendu et un chiffre d’affaires trimestriel de 1,15 milliard de dollars américains (G$US), un peu au-dessus des prévisions.

Le groupe a aussi annoncé un plan de rachat d’actions pour 1,5G$US, ce qui a toujours un effet bénéfique immédiat sur la cotation.

Les supermarchés Kroger (KG), à qui la FTC — l’autorité américaine de la concurrence — a refusé lundi d’avaliser un projet de rachat de la chaîne Albertsons pour 25G$US, sont remontés de 2,35% à 48,37$US après avoir perdu presque 2% lundi.

Albertsons (ACI) a chuté de 3,55% à 20,80$US.

Le fournisseur de logiciels pour jeux vidéo Unity Software (U), qui avait déjà annoncé en janvier son plan de supprimer 25% de ses effectifs, soit 1 800 emplois, a révélé mardi des prévisions décevantes pour son premier trimestre. Le titre s’est enfoncé de 6,11% à 31,02$US.

 

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé

Mis à jour à 18:12 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 18 avril

Mis à jour à 08:28 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient mitigés jeudi matin.

OPINION Bourse: quatrième séance de perte pour le Nasdaq
Mis à jour le 17/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 17 avril
Mis à jour le 17/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Wall Street termine en ordre dispersé, résiste aux vents contraires
Mis à jour le 16/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé

Mis à jour à 18:12 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gagnants et les perdants du 18 avril

Mis à jour à 18:32 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Banque TD, Marché Goodfood et Lion Électrique

Que faire avec les titres de Banque TD, Marché Goodfood et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes.