Bourse: Wall Street marque le pas après une série de records

Publié le 09/11/2021 à 09:38, mis à jour le 09/11/2021 à 16:55

Bourse: Wall Street marque le pas après une série de records

Publié le 09/11/2021 à 09:38, mis à jour le 09/11/2021 à 16:55

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a marqué le pas mardi, reprenant son souffle après une série de records et en attendant le chiffre de l’inflation américaine.

La Bourse de Toronto s'est remise des pertes qu'elle affichait mardi matin et a clôturé en hausse une fois de plus, pendant que les marchés américains terminaient la séance en baisse par rapport à leurs sommets records de la veille.

 

Les indices 

À Toronto, le S&P/TSX a gagné 37,98 points (+0,18%) à 21 594,52 points.

À New York, le S&P 500 a descendu de 16,45 points (-0,35%) à 4 685,25 points.

Le Nasdaq a diminué de 95,81 points (-0,60%) à 15 886,54 points.

Le DOW a perdu 112,24 points (-0,31%) à 36 319,98 points.

Le huard a monté de 0,0006 $US (+0,078%) à 0,8037 $US.

Le pétrole a haussé de 2,38 $US (+2,90%) à 84,31 $US.

L'or a récolté 6,50 $US (+0,36%) à 1 834,50 $US.

Le bitcoin progressait de 1 148,24 $US  (+1,73%) à 67 425,45 $US.

 

Le contexte

«Le marché est mûr pour une petite pause, il a été survendu», a résumé Karl Haeling de LBBW après la série d’avancée des indices à de plus hauts historiques.

Les investisseurs ont été attentifs à la progression des prix à la production (PPI) aux États-Unis, publiée avant l’ouverture. Elle reste importante, comme prévu, à + 0,6% sur un mois en octobre contre 0,5% en septembre, et à 8,6% sur un an, maintenant ainsi son niveau le plus élevé depuis que ces données ont commencé à être calculées fin 2010. 

L’indice des prix à la consommation (CPI) est attendu mercredi. 

Il devrait montrer une nouvelle accélération sur un mois, à +0,6% contre +0,4% en septembre, selon un consensus d’analystes. Sur un an, l’indice est attendu en hausse de 5,9% contre 5,4% en septembre.

Les taux sur les bons du Trésor ont paradoxalement réagi avec calme, se détendant à moins de 1,44% contre presque 1,49% la veille.

«Selon moi, les mauvaises nouvelles sur l’inflation sont déjà intégrées par le marché qui sent que les hausses de prix ne vont pas être un problème à long terme», a encore affirmé Karl Haeling pour expliquer le peu de réactions des taux obligataires à la récente montée des prix.

Au tableau des valeurs, certains titres vedettes ont connu de grandes variations.

Comme la veille, Tesla (TSLA) a plombé le Nasdaq continuant de chuter (-11,99% à 1 023,50 $US) deux jours après que son patron Elon Musk a sondé ses abonnés sur Twitter sur l’opportunité de vendre 10% de ses parts dans le constructeur automobile, ce qui pourrait lui rapporter plus de 20 milliards de $US. 

Son frère Kimbal Musk, membre du conseil d’administration, a cédé lui quelque 88 000 de ses titres pour 110 millions de $US.

Tesla est récemment passé dans le club très sélect des entreprises valant plus de 1 000 milliards de $US à Wall Street. Malgré la sortie de route lundi et mardi, l’action s’affiche encore en hausse de 48% par rapport au début de l’année, après avoir déjà bondi de plus de 700% en 2020.

Le titre du conglomérat américain General Electric (GE) a été salué (+2,66% à 111,30 $US) alors que le groupe a annoncé mardi qu’il allait séparer ses activités en trois entreprises différentes. Toutes cotées en Bourse, elles seront respectivement spécialisées dans l’aviation, les soins de santé et l’énergie. 

Le populaire site de jeux vidéo Roblox (RBLX) a bondi de 41,90% à 109,26 $US après que la compagnie californienne a annoncé lundi après la clôture du marché une hausse de 102% de son chiffre d’affaires trimestriel à 509,3 millions de $US.

La plateforme, introduite en mars sur le marché boursier, est toutefois toujours en déficit avec une perte de 74 millions de $US sur le trimestre contre 48,6 millions un an avant. Mais elle a vu augmenter de 31% le nombre de ses utilisateurs quotidiens qui se monte à 47,3 millions.

Le groupe de paiements électroniques PayPal (PYPL) a chuté de 10,46% après des résultats mitigés et malgré un accord avec Amazon pour présenter sur le site du géant du commerce électronique son portefeuille de paiements Venmo.

L’application de courtage en ligne Robinhood (HOOD) a perdu 3,37% après avoir révélé lundi avoir subi une cyberattaque sans conséquence financière, mais qui a dérobé les adresses électroniques de cinq millions de ses clients.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 2 octobre

Mis à jour à 08:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés européens et asiatiques étaient principalement en baisse lundi matin.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, prudence avant un week-end incertain

Mis à jour le 29/09/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse.

OPINION Bourse: Wall Street termine en hausse, mais ne se projette pas
Mis à jour le 28/09/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture le jeudi 28 septembre
Mis à jour le 28/09/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Toronto recule de plus de 100 points
Mis à jour le 27/09/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Vos employés n'ont peut-être aucune idée de ce qu'est un PAE

RHÉVEIL-MATIN. Seuls 35% des répondants savent ce que c'est, et ce que ça permet d'obtenir, d'après Telus Santé.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 2 octobre

Mis à jour à 08:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés européens et asiatiques étaient principalement en baisse lundi matin.

Éric Provost devient président de la Banque Laurentienne; Rania Llewellyn quitte

Mme Llewellyn était présidente et chef de la direction depuis 2020.