Wall Street termine mitigée, les taux obligataires se replient

Publié le 05/12/2023 à 10:07, mis à jour le 05/12/2023 à 16:50

Wall Street termine mitigée, les taux obligataires se replient

Publié le 05/12/2023 à 10:07, mis à jour le 05/12/2023 à 16:50

(Photo: 123RF)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a conclu sur une note mitigée mardi, non loin de l'équilibre, en attendant des données sur l'emploi alors que les taux obligataires se sont encore repliés.

La Bourse de Toronto a enregistré une légère perte de 0,17%, plombée par les secteurs de l'énergie et des métaux.

 

  Pour (re)consulter les nouvelles du marché

 

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a descendu de -34,28 points (-0,17%) à 20 375,93 points.

À New York, le S&P 500 a perdu -2,60 points (-0,06%) à 4567,18 points.

Le Nasdaq a avancé de +44,42 points (+0,31%) à 14 229,91 points.

Le DOW a terminé en baisse de -79,88 points (-0,22%) à 36 124,56 points.

Le huard a baissé de -0,0028 $US (-0,3812%) à 0,7359 $US.

Le pétrole a descendu de -0,61 $US (-0,84%) à 72,43 $US.

L'or a clôturé en baisse de -4,30 $US (-0,21%) à 2037,90 $US.

Le bitcoin a augmenté de +2085,14 $US (+5,00%) à 43 805,21 $US.

 

Contexte

Les taux obligataires à dix ans ont poursuivi leur repli à 4,17% en début de soirée contre 4,25% la veille, soit un plus bas depuis début septembre.

«Les rendements obligataires réagissent de façon appropriée aux données économiques que nous avons eues», a estimé Art Hogan de B. Riley Wealth Management, évoquant l'enquête JOLTS du département du Travail sur les emplois vacants aux États-Unis.

Ceux-ci ont fortement diminué en octobre, bien plus que ne s'y attendaient les analystes. Ils se montent à 8,7 millions contre 9,4 millions en septembre (chiffre révisé), au plus bas depuis plus de deux ans, montrant que la politique monétaire de la Fed refroidit le marché de l'emploi.

«Cela envoie le message qu'on va clairement voir ce marché du travail ralentir un peu, ce qui est positif pour la politique monétaire et pour le combat de la Fed contre l'inflation», a commenté Art Hogan auprès de l'AFP.

Selon lui, cette enquête sur les emplois vacants aux Etats-Unis «a fait bouger les taux dans la bonne direction».

Pour Olivia Cross de Capital Economics, la Réserve fédérale «peut être rassurée avant sa réunion de la semaine prochaine sur le fait que les pressions inflationnistes du marché du travail se dissipent».

Le Comité monétaire de la Fed se réunit les 12 et 13 décembre et les investisseurs sont quasi-unanimes à penser que les taux seront laissés inchangés.

Du côté des actions, les investisseurs sont restés dans une position d'attente avant d'en savoir plus sur les chiffres officiels de l'emploi qui seront publiés vendredi, a indiqué Art Hogan. 

Pour Patrick O'Hare, de Briefing.com, «l'annonce selon laquelle Moody's a abaissé les perspectives de crédit de la Chine de stables à négatives a également tempéré une partie de l'intérêt des acheteurs». 

À la cote, les mégacapitalisations de la technologie ont bien accueilli ce repli des taux comme Apple (AAPL, +2,11% à 193,42$US), Amazon (AMZN, +1,41% à 146,88$US) et Alphabet (GOOGL, +1,34% à 131,00$US).

Les titres de la chaîne de drugstores et pharmacies CVS (CVS) ont gagné 3,71% à 71,02$US après que le groupe a revu à la hausse ses ventes pour 2024 à 366 milliards de dollars américains. L'enseigne a aussi relevé son dividende trimestriel de 10%.

L'action du développeur et éditeur américain de jeux vidéo Take-Two Interactive (TTWO) a cédé 0,51% à 156,76$US après la mise en ligne, par ses studios Rockstar Games, d'une première bande-annonce du prochain volet de Grand Theft Auto (GTA), dont la sortie est prévue pour 2025.

Le groupe de télécommunications AT&T a été salué (T, +3,33% à 17,22$US) pour avoir passé un contrat à quelque 14 milliards de dollars américains avec le suédois Ericsson pour déployer aux États-Unis une solution technologique utilisée notamment pour la 5G.

AT&T veut «devenir leader aux États-Unis dans le déploiement d'un réseau d'accès radioélectrique ouvert (Open RAN) à l'échelle commerciale», ont annoncé les deux sociétés dans un communiqué commun.

American Express (AXP) a reculé de 1,48% à 170,68$US après que le géant des cartes de crédit a averti constater un ralentissement des achats des consommateurs en octobre.

Les laboratoires Pfizer (PFE) ont vu leur titre faiblir de 0,58% à 29,09$US. Pfizer a du abandonner les essais cliniques d'un nouveau médicament contre l'obésité après de nombreux effets secondaires.

La banque Wells Fargo (WFC, -1,40% à 44,49$US) a précisé que ses coûts d'indemnités de départ pour son personnel allaient augmenter à près d'un milliard de dollars au quatrième trimestre.

 

 

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé après les minutes de la Fed et avant Nvidia

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de 45 points.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 21 février

Mis à jour à 08:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux nerveux avant les résultats du géant des puces Nvidia.

OPINION Trois erreurs à éviter en matière de REER
Mis à jour le 20/02/2024 | Morningstar
Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie
Mis à jour le 20/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 20 février
Mis à jour le 20/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Reprise de l’activité immobilière: la baisse des taux ne sera pas suffisante à elle seule

Mis à jour à 17:56 | Charles Poulin

Le terrain de jeu est extrêmement complexe à l’heure actuelle.

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé après les minutes de la Fed et avant Nvidia

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de 45 points.

À surveiller: Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce

Que faire avec les titres de Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce? Voici des recommandations d’analystes.