Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: Wall Street conclut dans le rouge

lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Bourse: Wall Street conclut dans le rouge

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en berne vendredi anxieuse après des indicateurs américains mitigés et avant une réunion monétaire de la Réserve fédérale (Fed) la semaine prochaine.

 

Pour (re)consulter les nouvelles du marché


Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a gagné +19,30 points (+0,09%) à 21 849,15 points.

À New York, le S&P 500 a reculé de -33,39 points (-0,65%) à 5 117,09 points.

Le Nasdaq a diminué de -155,36 points (-0,96%) à 15 973,17 points.

Le DOW a diminué de -190,89 points (-0,49%) à 38 714,77 points.

Le huard a terminé en baisse de -0,0005 $US (-0,067 2%) à 0,7385 $US.

Le pétrole a descendu de -0,27 $US (-0,33%) à 80,99 $US.

L’or a perdu -7,70 $US (-0,36%) à 2 159,80 $US.

Le bitcoin a baissé de -3 010,34 $US (-4,24%) à 67 919,81 $US.

 

Le contexte 

Les indices des prix américains à l’importation (+0,3% en février) et exportation (+0,8%) publiés vendredi ont rajouté une dose de préoccupation quant à l’inflation «qui se montre plus tenace que ce qu’on croyait au début de l’année», a commenté Jack Ablin de Cresset Capital pour l’AFP.

Côté production industrielle, en mars, l’activité de la région de New York a vu son baromètre Empire State dégringoler de 18,5 points pour tomber à -20,9.

En février, c’est la production industrielle au niveau national qui a quasiment stagné à (+0,1%), selon les données de la Réserve fédérale.

«Le secteur manufacturier continue de faire face à des difficultés liées à la hausse des coûts d’emprunt et au resserrement des conditions financières», a commenté Rubeela Farooqi, économiste en chef pour HFE.

Enfin la confiance des consommateurs s’est un peu affaiblie en mars, selon l’estimation préliminaire de l’Université du Michigan qui l’évalue à 0,4 point de moins que le mois dernier à 76,5 points.

Mais au-delà de ces données peu reluisantes, c’est sur la réunion monétaire de la banque centrale américaine (Fed) mardi et mercredi que se concentrent les investisseurs.

«On est dans un environnement d’inflation qui nous a mené de l’espoir de six baisses de taux à trois désormais», a indiqué Jack Ablin.

Aucune baisse des taux n’est attendue dès cette réunion de la semaine prochaine. Les marchés tablent sur une première baisse de taux plutôt en juin, voire en juillet.

Les investisseurs vont scruter le communiqué de la Fed, la conférence de presse de son président Jerome Powell mercredi et aussi les nouvelles projections économiques.

«Il s’agit de la première des quatre réunions de la Fed en 2024 au cours de laquelle la banque centrale publiera ses projections économiques» et surtout le fameux tableau des «dot-plots» qui donne une idée de l’évolution future des taux au jour le jour fixés par la Fed.

Ceux-ci sont actuellement entre 5,25% et 5,50% au plus haut depuis plus de vingt ans.

À la cote, les mégacapitalisations, locomotives du secteur technologique, ont souffert vendredi. Microsoft (MSFT) a lâché 2,07%, Alphabet  (GOOG)-1,50%, Amazon (AMZN) -2,42%, Meta (META) -1,57%.

Le ton avait été donné dès le début de la séance par le géant des logiciels de création Adobe (ADBE) qui s’est effondré de 13,67% malgré un premier trimestre solide en termes de chiffres d’affaires (ADBE, +11%) même si le bénéfice a diminué.

En revanche, le groupe prévoit un ralentissement de la croissance des ventes à +9% au deuxième trimestre, une projection qui a déçu le marché. 

Le populaire site de transactions immobilières Zillow (Z) s’est écroulé de 13,49% alors que l’association nationale des agents immobiliers s’est résolue, après des poursuites, à accepter un accord qui pourrait faire baisser les commissions des agents.

Outre Zillow, un autre site immobilier Redfin (RDFN) a lâché 4,91%.

Le secteur des cryptoactifs s’est redressé après avoir eu un moment de faiblesse en première partie de séance dans le sillage d’un repli du bitcoin à la suite d’un nouveau record historique la veille.

Ainsi, les titres de la plateforme d’échanges de cryptomonnaies Coinbase ont monté de 3,72%.

L’entreprise de logiciels MicroStrategy (MSTR), gros investisseur dans le bitcoin, a gagné 6,29% après avoir été dans le rouge en matinée.

Vers 16 h 15, le prix du bitcoin reculait de 3,93% à 67 910 dollars américains ($US), après avoir atteint un nouveau sommet historique la veille à 73 797 $US.

Le marché obligataire, dont les taux avaient monté la veille, est resté tendu à 4,31% contre 4,29% pour les bons du Trésor à dix ans.

 

 

 

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.