WSP Global ciblé par un vendeur a découvert

Publié le 03/04/2024 à 15:19

WSP Global ciblé par un vendeur a découvert

Publié le 03/04/2024 à 15:19

Par lesaffaires.com

(Photo: 123RF)

Dans une analyse publiée mercredi, le vendeur a découvert Spruce Point Capital Management a exprimé de sérieuses inquiétudes concernant WSP Global. La firme de recherche financière a émis une recommandation forte de «vente» pour le géant des services d’ingénierie, avec un «risque de baisse estimé entre 25% et 50% pour le prix de l’action de l’entreprise».

Spruce Point a critiqué les méthodes comptables de WSP, notamment «l’inflation des chiffres du carnet de commandes et des interprétations potentiellement trompeuses des jours de ventes en attente (DSO)».

La firme a également pointé du doigt le taux élevé de rotation du personnel chez WSP, des «acquisitions récentes jugées peu convaincantes et des marges sous pression, ainsi qu’un manque de clarté dans le rapport des revenus».

Des questions ont été soulevées concernant la gouvernance de WSP et l’historique de ses dirigeants, notamment en référence à des scandales antérieurs et à la gestion de l’entreprise.

Spruce Point  argumente que la valorisation boursière de WSP ne reflète pas adéquatement les risques et les défis sous-jacents, suggérant que la performance financière de l’entreprise, «notamment son flux de trésorerie libre et son BAIIA», a été surestimée.

Suite à la publication du rapport de Spruce Point, l’action de WSP Global dévissait de 6% a la Bourse de Toronto autour de 15h.

À (re)lire: Comment fonctionnent les vendeurs à découvert?

 

 

Sur le même sujet

Spruce Point met en doute la stratégie de Saputo

Mis à jour le 29/11/2022 | La Presse Canadienne

Dans un rapport de 147 pages, Spruce Point affirme que la croissance de Saputo laisse à désirer.

Survivre à l'alcool

Édition du 26 Octobre 2022 | Claude Fortin

300 PME: SANTÉ MENTALE DES DIRIGEANTS. Après la vente de Thaïzone, Marie-Christine Martel s'est trouvée face à un vide.

À la une

Monique Leroux: notre productivité reflète notre manque d’ambition

Édition du 10 Avril 2024 | François Normand

TÊTE-À-TÊTE. Entrevue avec Monique Leroux, ex-patronne de Desjardins et ex-présidente du CA d'Investissement Québec.

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.