Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

À surveiller: Dollarama, Transat A.T. et Neighbourly Pharmacy

Jean Gagnon|23 octobre 2023

À surveiller: Dollarama, Transat A.T. et Neighbourly Pharmacy

Dollarama vient d’annoncer l’embauche de Patrick Bui à titre de chef de la direction financière (CFO). (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Dollarama et Transat A.T. et Neighbourly Pharmacy? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Dollarama Inc. (DOL, 94,11 $): un nouveau chef de la direction financière pour s’attaquer à l’international

Le détaillant à bas prix vient d’annoncer l’embauche de Patrick Bui à titre de chef de la direction financière (CFO). Il entrera en poste le 18 décembre.

Il était depuis quelques années le chef de la direction financière de Transat A.T., après avoir servi au même titre chez Kruger Energy. Il avait précédemment été à l’emploi de RBC et de Morgan Stanley à titre de banquier d’affaires et conseiller sur les stratégies de croissance et de financement.

Son embauche arrive à point, selon Vishal Shreedhar, analyste à la Financière Banque Nationale, qui écrivait récemment sur les possibilités que la société procède éventuellement à des fusions et acquisitions pour soutenir sa croissance.

Dollarama est un leader chez les détaillants canadiens dont la force provient de ses propriétés commerciales défensives, de son rendement élevé sur le capital investi et d’une solide croissance, explique l’analyste.

Mais il croit également que la firme voudra poursuivre son expansion sur la scène internationale, en partant d’abord de sa copropriété de Dollarcity en Amérique latine, et ensuite dans de nouvelles régions.

Bien qu’il existe toujours de bonnes occasions de croissance pour les opérations canadiennes de Dollarama, l’analyste croit qu’à plus long terme, Patrick Bui aura comme mission de développer de nouveaux vecteurs internationaux.

L’analyste de la Financière se dit confiant quant au cours de l’action du détaillant compte tenu de son orientation vers une croissance défensive bien appuyée par d’excellents flux de trésorerie, un bilan financier solide et la résilience de ses ventes.

Sa recommandation est de «surperformance» et son cours cible est de 104$.

 

 

Transat A. T. Inc. (TRZ, 3,12 $): le départ du directeur financier compliquera-t-il le refinancement de l’entreprise?

Transat A. T. Inc. (TRZ, 3,12 $): le départ du directeur financier compliquera-t-il le refinancement de l’entreprise?

Le transporteur aérien, déjà confronté avec le besoin de se doter d’un nouveau plan de refinancement afin de faire face à une dette élevée et à la hausse des taux d’intérêt sur ses emprunts temporaires auprès du gouvernement, annonce que son chef de la direction financière (CFO) quittera ses fonctions dans deux mois. Il se joindra alors à Dollarama.

La direction de Transat indique avoir déjà entrepris le processus d’embauche d’un nouveau directeur financier, et Cameron Doerksen, analyste à la Financière Banque Nationale, se dit confiant qu’une annonce sera faite d’ici le 15 décembre, ce qui faciliterait la transition.

Compte tenu de l’état des choses chez Transat, le moment n’est certes pas idéal pour un changement à la direction financière, reconnaît l’analyste. Il appert toutefois que les discussions avec différents groupes impliqués dans le plan de refinancement seraient relativement avancées, croit-il.

Cameron Doerksen maintient sa recommandation de «sous-performance» et son cours cible sur un an de 4,00 $ pour le titre du transporteur.

La société doit continuer de démontrer qu’elle améliore ses marges et ses flux de trésorerie, dit l’analyste. Mais il demeure très prudent envers le titre, comme tenu de son endettement trop élevé, et du fait qu’il existe un risque de dilution pour les actionnaires.

Ce qui n’aidera pas non plus, c’est que malgré que la demande pour les voyages aériens internationaux demeure robuste, les hausses récentes des prix du carburant ajouteront une pression additionnelle sur les marges au cours des prochains trimestres, craint l’analyste.

 

 

Neighbourly Pharmacy Inc. (NBLY, 17,53 $): réussira-t-on à financer la privatisation

Neighbourly Pharmacy Inc. (NBLY, 17,53 $): réussira-t-on à financer la privatisation

Le réseau de pharmacies communautaires de Toronto divulguera demain ses résultats du 2e trimestre, mais il y a fort à parier que ce n’est pas ce qui attirera surtout l’attention des investisseurs.

Ceux-ci s’intéresseront plutôt aux informations concernant le projet de privatisation par son actionnaire principal, dont une entente définitive est prévue avant le 13 novembre.

C’est que le titre se négocie présentement à un prix inférieur d’environ 13% aux prix de 20,50$ offert par la société de capital-investissement de Toronto, Persistance Capital Partners (PCP).

Cet écart de prix est attribuable à l’incertitude concernant le financement de la transaction dans les conditions de marché actuelles, explique Chris Li, analyste chez Valeurs mobilières Desjardins.

Le jour de l’annonce du projet de privatisation, le 3 octobre, le cours de l’action de Neighbourly Pharmacy qui avait clôturé à 12,50$ la veille a bondi jusqu’à près de 20$ s’approchant ainsi du prix offert par PCP. Mais il recule sans cesse depuis.

L’accord définitif est conditionnel à la capacité de PCP à réunir le financement par action et par dette totalisant environ 450 millions de dollars, et c’est ce qui inquiéterait les investisseurs. Pendant ce temps, la direction assure que les négociations concernant ce financement sont déjà à un stage avancé.