Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires
Denis Lalonde

Gestionnaires en action

Denis Lalonde

Analyse de la rédaction

Bourse: le point sur Dollarama et Transat A.T. avec Luc Girard

Denis Lalonde|Mis à jour le 11 avril 2024

Bourse: le point sur Dollarama et Transat A.T. avec Luc Girard

Transat A.T. a facilement battu les prévisions des analystes pour son plus récent trimestre. (Photo: 123RF)

BALADO. Les sociétés québécoises Dollarama (DOL, 96,29$) et Transat A.T. (TRZ, 4,47$) ont toutes les deux dévoilé cette semaine des résultats financiers trimestriels qui ont facilement battu les attentes des analystes.


Reste à savoir combien de temps les entreprises pourront poursuivre sur cette lancée. En ce qui concerne Dollarama, la société vient de relever sa prévision de ventes de magasins comparables pour l’exercice 2024 entre 10% et 11%, elle qui était auparavant de 5% à 6%.

«Les attentes de croissance des bénéfices de plus de 15% pour l’année prochaine font suite à une hausse de plus de 20% à chacune des trois dernières années. Afin d’atteindre cet objectif de croissance, la société devra rencontrer deux importants jalons, soit l’augmentation de 3% de la taille du panier moyen et une progression de 1% du traffic dans les magasins», raconte Luc Girard, gestionnaire de portefeuille à Noël, Girard, Lehoux, Valeurs mobilières Desjardins.

«Afin d’atteindre le jalon du panier moyen, l’entreprise continuera d’offrir de nouveaux produits sur ses tablettes et procédera à des majorations de prix des produits existants, tout en bonifiant son offre de produits à 4,25$ et plus», ajoute-t-il, précisant que malgré sa position de leader, le plus grand risque de Dollarama est l’intensification de la concurrence.

Quant au transporteur aérien Transat A.T., le bénéfice par action de 1,10$ a pulvérisé les attentes, établies à 0,07$. «Le momentum semble très positif pour le reste de 2023 et aussi pour le début de 2024, compte tenu des propos de la direction à l’effet que les réservations sont en avance sur l’année dernière», note Luc Girard.

L’entreprise a même ajouté quatre appareils à sa desserte pour augmenter sa capacité. Le titre de Transat a d’ailleurs terminé la séance du 14 septembre, la première suivant la publication des résultats, sur un bond de 8,5%.

À lire également: «On reprend notre place dans le marché» – Patrick Bui, de Transat