Sans un rendement d'au moins 10%, chaque sou économisé compte

Publié le 13/01/2012 à 00:04, mis à jour le 13/01/2012 à 01:27

Sans un rendement d'au moins 10%, chaque sou économisé compte

Publié le 13/01/2012 à 00:04, mis à jour le 13/01/2012 à 01:27

Finalement, pour tous ceux qui commencent à la case de départ (0$ d'épargne), l'essentiel consiste à se créer dès que possible une réserve en cas d'urgence. Warren Buffett publia jadis une lettre de son grand-père, qui s'adressait à son oncle et à sa tante. Ernest Buffett conseilla à ses enfants de toujours conserver au moins 1000$ d'épargne à l'abri, en cas d'urgence. C'était en 1939, et un tel montant équivaut à environ 15 700$ aujourd'hui. Lorsqu'une urgence exige l'utilisation de ce fonds, il s'avère impératif de rétablir la réserve aussitôt que possible. En tant qu'homme d'affaires, Ernest connaissait l'importance d'avoir accès à un certain capital en tout temps, et il tenait à prodiguer ce conseil à ses enfants.

Pour conclure, il s'avère certes difficile pour la plupart des gens d'engendrer de bons rendements à la bourse. Toutefois, si l'on dispose d'un capital qui n'est pas substantiel, vaut mieux se concentrer sur l'épargne et sur l'amélioration de ses revenus. Lorsque le capital atteint une taille significative, les revenus du salaire deviendront relativement moins importants et l'on pourra consacrer beaucoup plus de temps à la lecture pour produire de meilleurs rendements dans son portefeuille.

Blogues similaires

Banque Nationale, un choix défensif à l'aube des résultats?

BLOGUE. La banque a des attributs prudents qui plaisent, mais son action est 9% plus chère que celles de ses rivales.

Bourse: les banques canadiennes et Nvidia retiennent l'attention

26/05/2023 | Denis Lalonde

BALADO. Nvidia est une excellente entreprise, mais le titre est chèrement évalué, juge François Rochon.