Merci et au revoir

Offert par Les Affaires


Édition du 02 Avril 2016

Merci et au revoir

Offert par Les Affaires


Édition du 02 Avril 2016

Photo: Shutterstock

D'habitude, j'écris vite. Je me nourris de toute l'information que je reçois dans la semaine. Je me concentre sur ma page. Et en 30 minutes environ, je rédige cette colonne. Cette semaine, ma méthode traditionnelle, celle que j'utilise maintenant depuis plus de trois ans, n'a pas fonctionné. J'ai ouvert ma page plusieurs fois, et je l'ai refermée autant de fois, aveuglée par le blanc du document. Bref, ne sachant pas par où commencer.


Allons-y simplement. Je pars relever un nouveau défi à titre de directrice de l'entrepreneuriat à la Ville de Montréal. Une décision difficile à prendre. Difficile, car il est déchirant de quitter des collègues et un travail qu'on aime.


Il y a mon équipe. Une équipe formidable, dévouée, sympathique, bien en selle, d'une agilité et d'une créativité exceptionnelles, prête à soulever des montagnes pour vous offrir le meilleur des contenus. Merci à vous, groupe !


Il y a aussi mes patrons et la famille Marcoux qui m'ont accordé toute leur confiance. Ils m'ont permis de disposer d'une liberté sans bornes, d'un immense terrain de jeu, pour réaliser les projets les plus fous. Je les remercie pour leur appui inconditionnel pendant ces sept années où j'ai grandi au sein du Groupe Les Affaires.


Parlant de projets, merci à tous nos partenaires qui ont adopté mes idées les plus extravagantes. Au passage, soyez assurés que mon équipe est aussi folle que moi.


Enfin, il y a vous, chers lecteurs. Semaine après semaine, vous m'avez lue, écrit, rencontrée, encouragée, critiquée (et c'était parfait ainsi !). Cet échange a été d'une richesse incroyable. Il m'a permis de mieux comprendre chacune de vos préoccupations et ainsi de mieux orienter notre contenu. Merci d'avoir été au rendez-vous.


Même si, à l'heure des médias sociaux, nous avons de nombreux amis virtuels, j'ai toujours privilégié l'échange de visu. Rien ne vaut le terrain pour comprendre la réalité d'autrui. Rien ne vaut une poignée de main pour saisir le point de vue de son vis-à-vis. Ces rencontres en apparence anodines sont précieuses pour construire un projet et se construire soi-même. Un jour, et je crois l'avoir déjà écrit, un ami m'a dit : «Abreuve-toi de tout ce qui t'entoure». C'est le meilleur conseil que je n'aie jamais reçu. Écouter. Observer. S'imprégner du comportement, des mots des uns et des autres, telle une éponge, pour se forger sa propre opinion, sa propre vision.


Apprendre des autres. C'est ce que je vous recommande de faire, et ce que je vais continuer de pratiquer.


Merci pour tout, et à la prochaine.


Géraldine Martin
Éditrice adjointe et rédactrice en chef,
Groupe Les Affaires
geraldine.martin@tc.tc


Suivez Géraldine Martin sur Twitter @martingeraldine

À propos de ce blogue

Géraldine Martin

Sur le même sujet

Jacynthe René: un nouveau rôle qui a changé sa vie

Édition de Avril 2019 | Claudine Hébert

La comédienne Jacynthe René n'attend plus que les maisons de production lui confient des rôles pour gagner sa vie. ...

À la une: notre spécial transformation numérique

Édition du 20 Avril 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, notre spécial transformation numérique.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.