Titres à surveiller: Banque Royale, Adriana et Couche-Tard

Publié le 22/06/2012 à 08:44

Titres à surveiller: Banque Royale, Adriana et Couche-Tard

Publié le 22/06/2012 à 08:44

Ressources Adriana (ADI, 0,68$) : l’incertitude quant au train menace d’amener des délais

Valeurs mobilières Desjardins réitère une recommandation d’achat (spéculatif), mais abaisse sa cible.

Jackie Przybylowski indique qu’à son assemblée annuelle, la direction a indiqué que la mise en place d’une solution ferroviaire est essentielle pour que l’entreprise aille de l’avant avec son projet du Lac Otelnuk. Adriana est en discussion avec plusieurs acteurs, dont le CN, et est confiante qu’une solution sera trouvée d’ici un an.

L’analyste estime cependant qu’avec l’actuelle incertitude concernant la propriété, le financement et l’exploitation du chemin de fer, la construction fera face à des délais et le projet du Lac Otelnuk en subira les contrecoups.

L’objectif de mise en production prévu par Desjardins est en conséquence repoussé du début 2017 à la moitié de 2018.

La cible est ramenée de 1,75$ à 1,60$.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

Bourse: la Fed souffle le chaud et le froid

BLOGUE. Le nouveau parcours des taux de la Fed est revenu hanter les marchés en passant par Londres.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?