François Pouliot: Retour des Nordiques, ce que nous a dit le no 2 de la LNH

Publié le 23/02/2011 à 18:29, mis à jour le 23/02/2011 à 18:52

François Pouliot: Retour des Nordiques, ce que nous a dit le no 2 de la LNH

Publié le 23/02/2011 à 18:29, mis à jour le 23/02/2011 à 18:52

Photo : Lesaffaires.com

 

Reviendront, ne reviendront pas?

On a donné quelques appels ces derniers jours, histoire de tenter de voir un peu plus clair dans ce qui se joue en coulisses dans le dossier du retour des Nordiques à Québec.

La démarche nous a permis d'échanger mardi avec le numéro deux de la Ligue nationale, le commissaire adjoint Bill Daly.

Évidemment, comme plusieurs, il joue de prudence et pèse bien ses déclarations. Il faut parfois aller à gauche, puis à droite, et zigzaguer. Quand même, quelques constats intéressants. Histoire de ne pas le citer hors contexte, voici quelques unes de nos questions, ses réponses et les constats qu'on en tire.

Surveillons la fin 2012, le début 2013

Une période charnière que l'on inscrirait à son agenda comme à surveiller de près: l'automne 2012, le début d'hiver 2013.

"Il n'y aura pas d'expansion du circuit avant que deux conditions aient été atteintes", a en effet dit M. Daly, après quelques minutes de conversation.

Ces conditions sont:

1-Une nouvelle entente collective avec les joueurs. (La convention actuelle vient à échéance en septembre 2012).

2-Que la ligue soit confortable avec la viabilité des franchises actuelles, là où elles sont.

- Si l'on comprend bien, rien ne se fera avant 2012, que l'on parle d'expansion ou d'un déménagement?

Réponse de Bill Daly: "Notre objectif est actuellement de créer dans ces marchés (ceux qui battent de l'aile) les conditions qui leur permettraient d'être rentables. Si ça ne fonctionne pas, il vient un temps où il faut être réaliste."

-La nouvelle convention vous permettra donc de mieux voir si ces conditions sont réunies?

Réponse: "Je ne veux pas mettre de date."

Notre lecture: il apparaît clair que la nouvelle convention est l'élément pivot. Rien ne se fera avant. Après, les dirigeants seront prêts à tout considérer. Ou bien on tentera d'y introduire de nouveaux mécanismes pour soutenir les marchés plus faibles. Ou bien on veut simplement conserver une relative faiblesse pour contenir les demandes des joueurs avant d'aller plus loin.

Et Québec dans tout ça?

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

Le rallye de fin d'année est déjà enclenché

Édition du 27 Octobre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Rien ne semble arrêter le mouvement haussier.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?