Un nouveau filon

Publié le 23/01/2018 à 14:14

Un nouveau filon

Publié le 23/01/2018 à 14:14

Au cours des 20 dernières années, j’ai eu le privilège d’accompagner des sociétés dans plusieurs secteurs d’activité. Alors que j’ai consacré mes premières années au domaine des technologies, un secteur stimulant pour un jeune professionnel, c’est avec un peu moins d’enthousiasme que j’ai abordé, il y a déjà 17 ans, ma seconde affectation: le secteur des mines. J’avais une bonne raison : j’avais une opinion négative de cette «vieille» industrie. Ma famille étant originaire de Thetford Mines, certains membres de ma famille avaient connu des problèmes de santé à cause de la fibre d’amiante.


Ma petite histoire personnelle met en relief une situation connue: nous arrivons souvent dans un nouvel univers avec des perceptions négatives, à tort ou à raison. Je pensais que les miennes étaient fondées. Pourtant, jamais je n’aurais imaginé connaître un tel coup de foudre pour une industrie qui me fascine encore aujourd’hui.


Vous voilà donc prévenus : j’aime les mines. J’aime les personnes qui y travaillent. J’aime les idées qui alimentent le secteur minier. J’apprécie les innovations constantes, la résilience et l’entrepreneuriat qui le caractérisent. Et voilà que Les Affaires me donne aujourd’hui le privilège de vous faire découvrir, une fois par mois, un bon filon.



Depuis la fenêtre d’un conseiller d’affaires privilégié de plusieurs intervenants de l’industrie minière au Québec et ailleurs au Canada, je vous entretiendrai régulièrement des faits et gestes de cette industrie. L’activité minière génère plus de 45 000 emplois au Québec et contribue à hauteur de 7,6 milliards de dollars au PIB québécois. Nous nous intéresserons aux forces du Québec minier par rapport à d’autres juridictions, à l’attractivité de nos projets pour les investisseurs et à divers enjeux sociaux, environnementaux, technologiques, etc.


Le retour de la confiance


Nous assistons, depuis maintenant près de deux ans, au retour de la confiance dans le secteur. La reprise demeure sélective et fragile, mais les intervenants semblent délaisser leur position de repli pour envisager de meilleurs jours. Les 100 premières sociétés inscrites à la Bourse de croissance TSX (TSX-V) reprennent, pour la plupart, leurs travaux d’exploitation et plusieurs affichent de bons rendements. Bref, les astres s’alignent pour que le secteur minier connaisse une reprise encourageante… et alimente un blogue intéressant!


Les prix des minéraux et des métaux constituent encore le principal moteur de cette reprise, mais la demande croissante de véhicules électriques, d’appareils mobiles et de systèmes de stockage d’énergie ouvre de nouveaux marchés pour les métaux, tels que le lithium, le cobalt et le graphite. Pour ce qui est du lithium, nous retrouvions une seule société dans ce secteur dans le palmarès des 100 premières sociétés inscrites à la TSX-V en 2015, on en compte maintenant neuf, ce qui témoigne d’une forte demande mondiale pour cette ressource.


D’autres sujets seront traités dans ce blogue : l’entrepreneuriat, les nouvelles technologies, les différents modèles d’affaires, les mines du futur, etc. J’espère avoir piqué suffisamment votre curiosité pour vous faire découvrir, le mois prochain, un autre filon de cette fascinante industrie.


Allez! Au mois prochain pour un autre bon filon!


 

À propos de ce blogue

Le regard d'un spécialiste du secteur minier au Québec auprès de l’industrie, des gouvernements et du grand public.

Nochane Rousseau

Sur le même sujet

Énergie solaire : HPQ Silicon récolte 5,3 M$

22/08/2018 | François Normand

La société montréalaise d'exploration minière veut devenir un producteur vertical intégré de silicium.

Nemaska Lithium veut devenir un des plus gros producteurs au monde

BLOGUE. Avec le financement de 1,1 milliard de dollars qu’elle vient de clôturer, Nemaska Lithium a les moyens de ...