En équipe!

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Mars 2014

En équipe!

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Mars 2014

C'était l'an passé. Andrée Brunet avait communiqué avec moi pour faire connaissance. Elle venait d'obtenir le poste de directrice générale du réseau Femmessor, un organisme de développement et de promotion de l'entrepreneuriat féminin au Québec. Je venais d'être nommée rédactrice en chef et éditrice adjointe. On s'est dit qu'on aurait certainement de quoi partager ensemble ! En effet. Mme Brunet est arrivée à mon bureau l'esprit bouillonnant. C'est à ce moment qu'a germé l'idée de lancer un grand projet sur l'entrepreneuriat et les femmes. On s'est appelées et rappelées. On s'est vues et revues. Chaque fois, on voyait plus grand. À tel point que le Mouvement Desjardins, PwC et la Caisse de dépôt et placement du Québec ont souhaité soutenir ce projet. Je les remercie sincèrement.


Les Affaires est ainsi fier de pouvoir lancer «Entreprendre au féminin», une grande série sur les femmes et l'entrepreneuriat (page 18). Toutes les deux semaines, et ce, pendant un an, vous retrouverez des portraits d'entrepreneures inspirantes ou encore des billets d'opinion rédigés par de grandes personnalités féminines du monde des affaires. Cette semaine, découvrez aussi en manchette comment six femmes se sont frayé un chemin jusqu'au sommet. Danièle Henkel vous parlera aussi de «carrière de femme» et non pas de «femme de carrière». Faites aussi connaissance avec Parisa Tabriz, princesse de la sécurité chez Google.


Pourquoi tout cela ? En toute franchise, en tant que femme, cette cause me tient à coeur. Mais c'est aussi - et tout simplement - un autre moyen de stimuler l'entrepreneuriat au Québec, partie intégrante de la mission du Groupe Les Affaires. Alors, que manque-t-il aux femmes pour réussir en affaires ? «Elles veulent trop être parfaites. Elles sont toujours en train de se demander si c'est correct ou pas. Et du coup, elles passent à côté de ce qui est stratégique, répond Andrée Brunet. Et elles ne doivent pas essayer de faire tout toutes seules ! Il faut se battre avec les hommes et non pas contre les hommes», conclut celle qui souligne avoir appris à jouer dur depuis toute petite : «J'avais trois frères et j'étais la seule fille !»


À chacun ses forces. Il suffit de le reconnaître et de bien savoir les utiliser. «Si vous voulez que quelque chose soit dit, demandez à un homme ; si vous voulez que quelque chose soit fait, demandez à une femme», disait Margaret Thatcher.


Bonne Journée internationale de la femme !


Géraldine Martin
Éditrice adjointe et rédactrice en chef,
Groupe Les Affaires
geraldine.martin@tc.tc

À propos de ce blogue

Géraldine Martin

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Sortir du bois ou entrer dedans ?

Édition du 13 Octobre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Il y a de l'action en forêt. Depuis la mi-septembre, plusieurs titres forestiers sont sous pression.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.