Marc Dutil: Entrepreneurs, parlez de vous

Publié le 20/09/2012 à 08:24, mis à jour le 20/09/2012 à 11:55

Marc Dutil: Entrepreneurs, parlez de vous

Publié le 20/09/2012 à 08:24, mis à jour le 20/09/2012 à 11:55

Par Marc Dutil, Katia Renaud, Franck Nicolas et Nathaly Riverin

BLOGUE. Au fil des ans, j’ai eu l’occasion de faire plus de 150 conférences dans les chambres de commerces, associations industrielles et autres évènements à caractère économique ou communautaire.


Quelle valeur mettre à ces nombreuses rencontres, à ces projets et idées discutés et au rayonnement accru de mes collègues et de notre entreprise? Comme ils disent dans la bande-annonce: essence 45$, bénéfice du déplacement, priceless.


Ce raisonnement m’amène à accepter en mai dernier l’invitation des économistes du Québec pour une prise de parole sur la prospérité.


Alors, avec le mouvement étudiant comme bruit de fond incontournable, je me vide le cœur, on rit, on réfléchit et, toute somme faite, c’est une intervention qui aura semblé mutuellement agréable.


La conférence terminée, Michel Venne de l’INM me salue et me dit: «Super discours… faut absolument refaire ça cet été, devant les étudiants…»


Si ma vie était du cinéma, la musique de Jaws se serait alors mise à jouer dans ma tête!


Je lui demande, «Étudiants? Tu veux dire LES étudiants ?»


«Je n'apprécie pas votre 1%», page 2


Sur le même sujet

Les quatre vérités de l'entrepreneuriat

Le texte qui suit est signé par Thomas Sychterz, pdg de LaunchLeap. C’est assez! Il faut arrêter ...

La prospérité, ça commence dans la tête

Édition du 18 Octobre 2014 | Robert Dutton

«Il ne sera pas dit que nous vivrons pauvrement sur une terre aussi riche !»C'est en ces termes que, le 30 avril ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La Banque du Canada a plein d'arguments pour maintenir les taux bas longtemps

La baisse récente des matières premières devrait contenir l'inflation dans les prochains mois.

Énergie Est: TransCanada est dans le trouble

BLOGUE. Gaz Métro demande un feu rouge. Moins rentable que prévu, Énergie Est? Presque assurément. En danger?

Cette fois c'est vrai: Jacob disparaît

Mis à jour le 21/10/2014 | Daniel Germain

L'entreprise Ă©tait Ă  vendre, mais faute d'acheteur, elle se met en faillite.