Vous avez hérité? Voici une réflexion essentielle à faire

Publié le 21/07/2017 à 11:00

Vous avez hérité? Voici une réflexion essentielle à faire

Publié le 21/07/2017 à 11:00

Photo: 123rf.com

Une de mes copines a récemment su qu’elle héritait d’une tante qui habitait à Halifax. J’ai d’ailleurs parlé de son expérience dans mon dernier billet il y a deux semaines. Cette semaine, je vous propose la suite de l’histoire, puisqu’elle continue de se poser plusieurs questions pertinentes. Elle n’avait jamais hérité, tout était donc nouveau pour elle dans ce monde de la succession.


Ma copine héritera de 33% de la totalité du reliquat de la succession de sa tante. Elle a appris dernièrement que la somme en question dépassera 500000$, et que ce sera net d’impôts et de dépenses.


Elle pensait devoir payer des impôts sur son héritage. Je lui ai cependant confirmé qu’au Canada il n’existe pas d’impôts qu’un bénéficiaire doit s'acquitter sur un héritage reçu. C’est plutôt le liquidateur qui devra s’assurer de payer les impôts dûs à partir de la succession, avant de verser les héritages.


En effet, lors d’un décès, certains actifs peuvent être imposables, comme les gains en capital réalisés à partir d’un portefeuille d’investissement. Le liquidateur veille à ce que le tout soit réglé au préalable, ce qui fait que les bénéficiaires héritent d’un montant net.


Par contre, étant donné l’importance de la somme dont il est question, elle doit considérer attentivement ses options afin d’en profiter pour améliorer sa propre situation financière.


Voici quelques aspects que nous avons abordés ensemble dans le but de clarifier les prochaines étapes qu’elle doit entreprendre:



  • Dresser une liste de choses qu’elle aimerait faire avec son héritage, comme une liste de souhaits, tout en établissant un ordre de priorité. Cela permet de mieux réfléchir sur ses besoins et d’éviter de dépenser de l’argent sur un coup de tête ou inutilement.

  • Dresser un bilan de sa situation financière, comprenant un portrait de ses actifs, de ses passifs ainsi que de ses objectifs financiers.

  • Une fois le bilan fait, elle devrait faire appel aux services d’un planificateur financier qualifié afin d’établir un plan financier. L’héritage influencera certainement ce plan, et le planificateur a comme rôle de l’aider à respecter ses objectifs tout en l’aidant à réaliser les désirs qu’elle avait relevés sur sa liste.

  • Elle doit aussi comprendre qu’ultimement, c’est elle qui décidera de la façon dont la somme sera investie. Ceci dit, le conseiller financier l’aidera certainement à voir plus clair afin qu’elle puisse prendre des décisions logiques selon sa situation.

  • Voici quelques possibilités :

    • Remboursement de dettes (cartes de crédit, hypothèque, prêts personnels);

    • Investissements pour faire fructifier l’héritage et planifier une retraite confortable;

    • Planification d’un certain montant pour la réalisation de rêves, comme par exemple de grandes vacances familiales;

    • Achat d’une maison ou d’autres biens immobiliers;

    • Entreprendre des rénovations;

    • Faire des dons philanthropiques. Si vous êtes parmi les chanceux qui ont très peu de dettes et que votre avenir financier est déjà assuré, alors peut-être que la philanthropie serait une avenue intéressante à considérer.




Une autre démarche que ma copine devrait entreprendre rapidement est la mise à jour de son testament. Un héritage de ce genre change une situation financière et influencera probablement la planification successorale.


Il se pourrait que certains amis ou membres de la famille s’ajoutent à sa liste de légataires ou même que certains organismes de bienfaisance soient dorénavant inclus dans son plan successoral.


Ce genre d’héritage plutôt imprévu entraîne souvent un changement de sa situation financière. Il est important de garder le contrôle de ses émotions et de son argent.


J’aime bien l’idée, lorsqu’on hérite d’un montant important, de ne pas toucher à l’argent pendant un certain temps, disons six mois, voire plus. Cela donne l’occasion de se sensibiliser à sa nouvelle richesse, de planifier son usage et d’explorer toutes les options.

À propos de ce blogue

Des études ont démontré qu’environ la moitié des Canadiens adultes ont un testament valide, ce qui est peu. Alors que certains aimeraient qu’à leur décès, leur conjoint ou leurs enfants héritent de tous leurs biens, d'autres préfèrent ne pas penser à ce genre de détail pour le moment. Peu importe votre situation, la rédaction d'un testament et l'établissement d'un plan visant la distribution de vos biens sont des étapes très importantes. En effet, clarifier le genre d’héritage que vous souhaitez léguer, ainsi que planifier les soins qui devront être prodigués si vous avez des personnes à votre charge, par exemple, représentent des gestes que vous pouvez poser et qui peuvent grandement bénéficier aux gens qui vous sont chers. Carmela vous amènera à réfléchir et analyser votre situation dans le but de vous aider à bien planifier vos affaires. Ce faisant, elle vous offrira un aperçu pratique des éléments dont vous devriez tenir compte ainsi que des questions personnelles que vous devriez aborder dans le cadre de la préparation de votre testament et de la planification de votre succession. L'objectif étant l’atteinte d’une tranquillité d'esprit une fois vos affaires financières en ordre.

Carmela Guerriero

Sur le même sujet

Les mauvaises raisons de souscrire une assurance vie

Il existe autant de mauvaises raisons d'acheter de l'assurance vie que de bonnes. Méfiez-vous ce arguments...

La planification successorale au-delà du testament

21/09/2018 | Carmela Guerriero

BLOGUE INVITÉ. La planification de notre inaptitude, c’est pour nous : nous serons encore là et vulnérable.