Microsoft va utiliser les travaux d’un étudiant à la maîtrise

Publié le 09/03/2022 à 11:00

Microsoft va utiliser les travaux d’un étudiant à la maîtrise

Publié le 09/03/2022 à 11:00

Par Nicolas St-Germain

L’étudiant à la maîtrise ès sciences en technologie de l’information de la TÉLUQ, Carl Verret. (Photo: courtoisie)

L’étudiant à la maîtrise ès sciences en technologie de l’information de la TÉLUQ, Carl Verret, a vu les résultats de son mémoire sur la conversion des nombres décimaux en nombre à virgule flottante être repris par le géant du web Microsoft au sein de sa plateforme .NET. Son apport sera disponible dans la version 7, dont la sortie est prévue en novembre 2022.

Carl Verret s’est basé sur les travaux du professeur à la TÉLUQ, Daniel Lemire. L’étudiant a adapté dans le langage informatique C# (C Sharp) un algorithme qui a pour but d’accélérer la conversion, par les ordinateurs, des chiffres décimaux vers des nombres binaires. Ce secteur n’avait pas été mis à jour depuis les années 1990!

«Notre solution fait le travail 9,45 fois plus rapidement que celle actuellement utilisée par Microsoft», explique l’étudiant.

Selon le professeur du département Science et Technologie, Daniel Lemire, peu de travaux d’étudiants sont repris par une entreprise ou trouvent une application concrète. «C’est rare que ça arrive dans les universités, poursuit le professeur. D’habitude, on va penser à une idée, créer un prototype et ça s’arrête là. Il y a beaucoup de crédits qui reviennent à Carl pour son initiative.»

Daniel Lemire et Carl Verret sont toutefois conscients que les changements apportés par cette nouvelle librairie en C# n’auront pas d’effet perceptible par le commun des mortels. «C’est comme si tu achetais une nouvelle voiture et qu’on te disait que tu allais gagner 2% d’efficacité en consommation d’essence, détaille le professeur. Ce n'est pas quelque chose que tu remarques au quotidien.»

Néanmoins, les changements auront des effets sur des milliers de personnes qui se servent de .NET pour développer des applications ou des jeux et sur d’autres usagers qui en font usage sans le savoir. «La conversion des chiffres décimaux en nombre binaires est vraiment une fonction de base», explique Carl Verret. En effet, la librairie de l’étudiant sera utilisée chaque fois que des chiffres devront être convertis, que ce soit des données GPS, ou des chiffres dans un tableur.

 

La mise en relation avec Microsoft

Le lien de communication avec le géant du web s’est fait à la suite du dépôt des résultats et de l’algorithme sur la plateforme d’hébergement de code informatique GitHub, propriété de Microsoft, justement.

«Il a fallu prouver que notre solution était aussi sécuritaire que la leur, détaille Carl Verret. Ils ont finalement accepté en septembre dernier. À partir de là, il a fallu prendre notre librairie et la “plugger” dans la plateforme de Microsoft.»

 

«Transformer la pandémie en bonne nouvelle»

Épaulé par le professeur Daniel Lemire, Carl Verret se considère chanceux d’avoir pu travailler sur ce projet et «transformer la pandémie en bonne nouvelle». «Sans son idée et sans son support, je n'aurais pas pu faire grand-chose, mentionne-t-il. L’idée vient de lui.»

«Carl a toujours tendance à me renvoyer la balle, rétorque le professeur, mais c’est exceptionnel ce qu’il a fait!»

 

Pour la petite histoire

La genèse de ce problème informatique vient du fait que les ordinateurs comptent sur une base de 2, alors que les nombres réels, chiffres utilisés au quotidien, sont sur une base de 10. L’ordinateur doit donc convertir les chiffres décimaux en binaire et ce à partir d’une équation mathématique qui était jusqu’à lors coûteuse en énergie mais aussi en temps.

Le nouvel algorithme facilite cette conversion en créant un raccourci qui fonctionne pour tous les chiffres de 17 décimales ou moins, ce qui est le cas commun, soit la quasi-totalité des chiffres qui transitent sur internet, précise le professeur Lemire.

Daniel Lemire avait effectivement développé un algorithme pour simplifier la conversion, mais ces travaux avaient été écrits en C++, un autre langage informatique. Carl Verret est parti de cette base pour adapter au C# et ensuite voir Microsoft intégrer ses travaux.

Sur le même sujet

Québec: la littératie progresse, mais l'écart entre Montréal et les régions se creuse

Mis à jour le 19/01/2023 | La Presse Canadienne

Entre 2016 et 2021, la différence entre la région de Montréal et le reste du Québec est passée de 4,8% à 5,3%.

Des écoles de gestion plus flexibles

Édition du 18 Janvier 2023 | Emilie Laperrière

MBA. La pandémie a profondément bousculé les écoles de gestion du Québec.

OPINION MBA: la maîtrise se féminise
Édition du 18 Janvier 2023 | Emilie Laperrière
Le monde comme terrain d’apprentissage
Édition du 18 Janvier 2023 | Emilie Laperrière
La course aux étudiants internationaux
05/01/2023 | Jean-François Venne

À la une

Les prix du bois pourraient exploser en 2023 en raison de Canfor

Canfor ferme deux grosses usines en Colombie-Britannique, ce qui retirera 1,4% de la production nord-américaine.

Bourse: Wall Street termine en hausse, séduite par la résistance de l’économie américaine

Mis à jour il y a 37 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a récupéré les pertes affichées plus tôt dans la séance.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour à 17:21 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.