Le gouvernement népalais interdit TikTok, qui perturberait «l’harmonie sociale»

Publié le 13/11/2023 à 12:43

Le gouvernement népalais interdit TikTok, qui perturberait «l’harmonie sociale»

Publié le 13/11/2023 à 12:43

Par La Presse Canadienne

TikTok, propriété de la société chinoise ByteDance, a fait l’objet d’un examen minutieux dans un certain nombre de pays en raison des craintes que Pékin puisse utiliser l’application pour collecter des données sur les utilisateurs ou promouvoir ses intérêts. (Photo: La Presse Canadienne)

Le gouvernement népalais a décidé lundi d’interdire TikTok, affirmant que la populaire application de médias sociaux perturbait «l’harmonie sociale» dans le pays. 

L’annonce a été faite à l’issue d’une réunion du cabinet. Le ministre des Affaires étrangères, Narayan Prakash Saud, a déclaré que l’application serait immédiatement interdite. Le ministre Saud a soutenu que la plateforme de médias sociaux «perturbait l’harmonie sociale, la bonne volonté et favorisait la circulation de contenus indécents».

Il a expliqué que pour responsabiliser les plateformes de médias sociaux, le gouvernement avait demandé aux entreprises de s’enregistrer et d’ouvrir un bureau de liaison au Népal, de payer des impôts et de respecter les lois et réglementations du pays.

On ne sait pas exactement ce qui a déclenché l’interdiction ni si TikTok a refusé de se conformer aux demandes du gouvernement népalais. La société n’a pas immédiatement répondu à un courriel sollicitant des commentaires.

TikTok, propriété de la société chinoise ByteDance, a fait l’objet d’un examen minutieux dans un certain nombre de pays en raison des craintes que Pékin puisse utiliser l’application pour collecter des données sur les utilisateurs ou promouvoir ses intérêts.

Des pays comme les États−Unis, la Grande−Bretagne, le Canada et la Nouvelle−Zélande ont interdit l’application sur les téléphones gouvernementaux, bien que TikTok ait nié à plusieurs reprises avoir jamais partagé des données avec le gouvernement chinois — et assuré qu’il ne le ferait pas si jamais on le lui demandait.

Le Népal a interdit tous les sites pornographiques en 2018.

 

 

À la une

Négociations à TVA: un lock-out n'est pas à exclure, dit PKP

Les pourparlers entre la direction et le syndicat se déroulent actuellement en présence d’un médiateur.

Télécom: «Ça devient encore plus concurrentiel», note le patron de Québecor

Québecor a dévoilé jeudi des résultats inférieurs aux attentes des analystes.

Hausses de bénéfices pour Québecor, au 4T de 2023 et pour l'exercice

Le conseil d’administration a déclaré mercredi un dividende trimestriel de 0,325 $ par action.