Cryptomonnaies: un régulateur américain interdit l’émission d’une «stablecoin» pour Binance

Publié le 13/02/2023 à 14:44

Cryptomonnaies: un régulateur américain interdit l’émission d’une «stablecoin» pour Binance

Publié le 13/02/2023 à 14:44

Par AFP

Selon Binance, l’équivalent d’environ 16 milliards de dollars de BUSD sont actuellement détenus par quelque 6,2 millions de clients. (Photo: Getty Images)

New York — Un régulateur américain a ordonné lundi à la société Paxos de cesser d’émettre au nom de la plateforme d’échanges Binance une cryptomonnaie dite stable ou «stablecoin», car adossée au dollar et à des bons du Trésor américains.

Le département des services financiers de l’État de New York souligne dans un communiqué avoir pris cette décision en raison de «plusieurs problèmes non résolus liés à la supervision par Paxos de sa relation avec Binance», sans donner plus de précisions.

Paxos a souligné de son côté qu’il cesserait d’émettre de nouveaux jetons BUSD, censés être stables car adossés au dollar et à des bons du Trésor américains, à partir du 21 février.

Il a indiqué qu’il continuerait à gérer les jetons existants pendant encore un an et à permettre à leurs détenteurs de les revendre en échange de dollars ou d’une autre «stablecoin».

Selon Binance, l’équivalent d’environ 16 milliards de dollars de BUSD sont actuellement détenus par quelque 6,2 millions de clients.

Le patron de Binance, Changpeng Zhao, a souligné sur Twitter que sa plateforme ferait les ajustements nécessaires pour faciliter la conversion de BUSD en d’autres cryptomonnaies adossées à une devise.

La valeur totale des BUSD en circulation va diminuer au fur et à mesure que ses détenteurs les céderont, a-t-il prévenu.

Les autorités américaines ont durci ces derniers mois leur supervision des cryptomonnaies, notamment après la faillite de la plateforme FTX dont de nombreux clients n’ont pas pu retirer leurs placements.

Selon le Wall Street Journal, l’autorité américaine des marchés financiers, la SEC, a fait savoir à Paxos qu’elle allait déposer plainte au motif que la stablecoin BUSD devrait être considérée comme un titre financier et devrait à ce titre être enregistrée comme telle auprès de ses services.

Mais «"si" BUSD est considérée comme un titre par les tribunaux, cela aura des conséquences importantes sur la façon dont le secteur des cryptomonnaies va se développer [ou ne pas se développer] dans les juridictions concernées», a souligné Changpeng Zhao.

«Compte tenu de l’incertitude réglementaire actuelle sur certains marchés, nous allons regarder de plus près d’autres projets que nous gérons dans ces juridictions afin de nous assurer que nos utilisateurs sont protégés de tout préjudice injustifié», a-t-il ajouté.

Sur le même sujet

Les cryptos, vous y croyez, vous?

12/06/2024 | Dany Provost

EXPERT INVITÉ. Les cryptomonnaies sont de plus en plus prises au sérieux. Mais il faut y investir avec prudence.

Vers une généralisation des cryptos dans les institutions financières

Mis à jour le 10/06/2024 | François Remy

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les investisseurs institutionnels s’exposent de plus en plus à l’écosystème du bitcoin.

À la une

Nos exportations à risque en France malgré l'AECG

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.