Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Les Canadiens ciblés par les fraudeurs pendant la pandémie

Charles Poulin|Mis à jour le 16 avril 2024

Les Canadiens ciblés par les fraudeurs pendant la pandémie

54% des Canadiens mentionnent qu’il est de plus en plus difficile de décerner une vraie communication qui leur est destinée d’une tentative de fraude. (Photo: 123RF)

Près de la moitié des Canadiens affirment être la cible de fraudeurs depuis le début de la pandémie et que les fraudes sont de plus en plus difficiles à débusquer.

Un sondage mené par la Banque Royale du Canada (RBC) dans le cadre du Mois de la prévention de la fraude indique que 48% des Canadiens et 46% des Québécois ont été victimes d’une tentative de fraude à leur égard depuis le début de la pandémie. Ils étaient seulement 22% à dire la même chose l’an dernier.

Ils sont aussi 54% à mentionner qu’il est de plus en plus difficile de décerner une vraie communication qui leur est destinée d’une tentative de fraude. Les malfaiteurs tentent souvent de se faire passer pour une marque de confiance (47%) et 33% révèlent qu’un proche ou un membre de leur famille a été victime de fraude au cours de la dernière année.

Les montants signalés au Centre antifraude du Canada confirment d’ailleurs la tendance. Les pertes compilées par l’organisme sont passées de 160 M$ en 2020 à 379 M$ en 2021.

«Nous remarquons plus de sophistication et de créativité dans la façon dont les escroqueries sont perpétrées, souligne le vice-président, Lutte antifraude, à la RBC, Kevin Purkiss dans un communiqué. On observe aussi une augmentation des tentatives pour convaincre les clients d’envoyer de l’argent par l’intermédiaire de modes de paiements sécurisés comme les opérations Virement Interac et les télévirements, ainsi que des fraudeurs qui prétendent travailler pour des organismes gouvernementaux offrant un soutien lié à la COVID.»

La RBC souligne l’importance de porter une attention particulière aux médias sociaux. Mieux vaut limiter les renseignements personnels que vous publiez en ligne et utiliser les paramètres de protection des renseignements personnels sur toutes les plateformes. Lorsqu’on communique avec des entreprises sur les médias sociaux ou en ligne, il faut se méfier, car les fraudeurs sont doués pour imiter des sites Web et des profils de médias sociaux authentiques afin d’intercepter les renseignements bancaires.

 

Fraudes les plus fréquentes

Le sondage de la RBC présente également les fraudes les plus utilisées pour tenter de soutirer de l’argent aux gens.

Les répondants affirment avoir été la cible d’hameçonnage (69%), de harponnage (53%), d’escroquerie par livraison ou messagerie (47%) d’escroquerie lors de magasinage en ligne (29%), d’escroquerie liée aux placements ou utilisant des cryptomonnaies (23%) ainsi que l’escroquerie liée aux héritages (20%).

Le sondage a été mené en ligne par la RBC du 7 au 10 janvier 2022 auprès d’un échantillon représentatif de 1518 Canadiens membres du Forum Angus Reid.