Boralex voit son profit diminuer malgré une hausse de 31% de ses revenus

Publié le 10/05/2023 à 16:07, mis à jour le 10/05/2023 à 18:22

Boralex voit son profit diminuer malgré une hausse de 31% de ses revenus

Publié le 10/05/2023 à 16:07, mis à jour le 10/05/2023 à 18:22

Par La Presse Canadienne

La société montréalaise a réalisé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 43 M$, soit 41 cents par action. (Photo: La Presse Canadienne)

Le producteur d’énergie renouvelable Boralex a affiché mercredi un bénéfice du premier trimestre en baisse de 15%, malgré une hausse de 31% de ses revenus par rapport à la même période l’an dernier.

La société montréalaise a réalisé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 43 millions de dollars (M$), soit 41 cents par action, pour le trimestre clos le 31 mars, ce qui se comparait à un profit de 50M$, ou 49 cents par action, pour la même période l’an dernier.

Les produits se sont chiffrés à 298M$, alors qu’ils avaient été de 227M$ un an plus tôt, une croissance que Boralex a attribué à la contribution de parcs éoliens achetés aux États-Unis à la fin 2022, ainsi qu’à l’augmentation de production et aux prix élevés de l’électricité en France.

Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice par action de 41 cents, ainsi qu’à des revenus de 264M$, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

L’analyste Brent Stadler, de Valeurs mobilières Desjardins, a qualifié les résultats de «solides» et souligné que Boralex était bien positionnée «dans tous ses marchés de base». Il recommande toujours l’achat de son action, à laquelle il accole un cours-cible de 50$.

«Nous avons confiance en son habileté à atteindre ses cibles de croissance pour 2025, qui visent une puissance installée de 4,4 gigawatts, un bénéfice avant impôts, intérêts et amortissement combiné d’environ 825M$ et des flux de trésorerie discrétionnaires d’environ 250M$ (aux points milieux de leurs fourchettes de prévisions)», a expliqué M. Stadler dans un rapport.

L’action de Boralex a cédé mercredi 66 cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 38,63$.

Boralex a signalé que sa production d’énergie avait grimpé de 1% au premier trimestre, par rapport à l’an dernier, ce qu’elle a essentiellement attribué aux mises en service et aux conditions de vents favorables en France, qui ont contrebalancé les conditions de vent défavorables au Canada.

En comparaison avec le premier trimestre de 2022, la production d’énergie éolienne a grimpé de 4%, celle d’énergie hydroélectrique a avancé de 10% et celle d’énergie solaire a diminué de 12%.

«Le premier trimestre fut (…) marqué par l’annonce de nouveaux plans d’aide à l’accélération de la transition énergétique et de programmes d’appels d’offres dans nos marchés clés, notamment au Québec et ailleurs au Canada», a souligné dans un communiqué le président et chef de la direction de Boralex, Patrick Decostre.

«Au cours des prochains trimestres, nous poursuivrons notre plan d’optimisation des revenus en jumelant nos efforts de vente auprès d’entreprises consommatrices d’énergie, de soumissions dans des appels d’offres visant des contrats à long terme et d’occasions de vente au marché, notamment en France, où les prix demeurent élevés», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le conseil d’administration de Boralex a autorisé un dividende trimestriel de 16,5 cents par action ordinaire, qui sera versé le 15 juin aux actionnaires inscrits en date du 31 mai.

Sur le même sujet

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.

Boralex affiche un bénéfice net en hausse de 62% au T1 de 2024

Cela s'explique notamment à l'augmentation de la production des parcs éoliens en Amérique du Nord.

À la une

À surveiller: Rogers Sugar, Banque TD et Bombardier

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Rogers Sugar, Banque TD et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

Propulser sa productivité: le succès passe par l'accompagnement

09:00 | Mia Homsy

EXPERTE. La pire chose à faire est de mettre ses projets et ses ambitions en suspens.

Climat: le Groupe d’experts en adaptation remet ses recommandations

Il y a 6 minutes | La Presse Canadienne

Les membres du GEA ont publié une liste de 20 recommandations, soutenues par plus de 90 moyens.