PME, vous manquez de maturité numérique

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Novembre 2021

PME, vous manquez de maturité numérique

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Novembre 2021

Par Catherine Charron

Donner la parole à sa clientèle est un bon moyen d'offrir du contenu adapté et de générer des ventes. (Photo: Blake Wisz pour Unsplash)

Fermeture des commerces non essentiels, services rendus par vidéoconférence, développement de nouvelles offres ou d’une boutique en ligne : la pandémie aura bouleversé la stratégie virtuelle de bon nombre de PME québécoises. Toutefois, elles n’ont pratiquement pas enrichi leurs techniques de marketing numérique au cours de la dernière année.

C’est le constat qu’ont fait les auteurs de la deuxième édition de l’étude «Maturité du marketing numérique des entreprises au Québec», menée par Varibase et Intgral, en partenariat avec Les Affaires, à laquelle 296 PME ont participé entre le 28 juin et le 4 octobre 2021.

«Il y a une volonté de s’améliorer, mais les entrepreneurs sous-évaluent le travail nécessaire pour significativement faire évoluer leur degré de maturité», observe Éric Azara, président de l’agence en marketing numérique Varibase.

Témoin du raz-de-marée de nouvelles offres développées au début de la pandémie sur le Net, l’entreprise a piloté un premier coup de sonde en 2020 afin de brosser un portrait de la situation. Si, auparavant, le constat était peu réjouissant, il est d’autant plus surprenant que l’état des choses est pratiquement identique aujourd’hui.

«Certaines PME étaient dans une meilleure posture, mais elle était structurelle, pas conjoncturelle. Certains restaurants faisaient par exemple déjà des commandes pour emporter. Ils étaient mieux préparés, mais pas parce qu’ils avaient anticipé la pandémie ; c’était un axe stratégique », relate le spécialiste du marketing.

Ainsi, près de 40 % des répondants estiment n’utiliser en général qu’une infime partie de l’ensemble des outils numériques aujourd’hui offerts. Un peu plus de 50 % sont plutôt convaincus que leurs stratégies sont dans la norme. Néanmoins, elles comptent changer la donne au cours de la prochaine année, peu importe leur niveau de revenu. 

Une conclusion qui fait écho à ce qui a été observé l’an dernier, mais qui ne s’est pas concrétisée, rappelle-t-on dans l’étude.

L’étude se penche sur six grands fondements pour déterminer le degré de maturité numérique des PME sondées : la collecte et la structure des données, la connaissance des clients, la stratégie de vente et de marketing, l’activation marketing et l’automatisation, le contenu et l’expérience ainsi que la mesure de la performance.

L’automatisation, la personnalisation des contenus et des campagnes ainsi que le suivi des performances sont les éléments les moins bien maniés par les PME répondantes. Sans surprise, croit Éric Azara, car elles figurent parmi les dernières étapes d’une stratégie de marketing numérique mature.

Pourtant, afin de livrer le bon message, au bon moment à la bonne personne, «ça requiert une bonne dose de personnalisation, de bien comprendre les données amassées — bien segmentées et organisées — et d’utiliser des technologies qui sont adaptées», indique au bout du fil Sophie Girouard, cofondatrice et associée de l’agence de marketing numérique Hamak.

Garantissant un rendement de l’investissement, la présidente de l’agence Mixoweb, Émilie Poirier, concède que «tant qu’on ne [s’est pas ajusté], on ne réalise pas à quel point ça peut être bénéfique. Les retombées demeurent abstraites. Lorsque c’est amélioré, on se rend compte que les ventes et la visibilité explosent».

 

Page suivante : trois solutions à ce retard 

Sur le même sujet

L’architecture marketing, indispensable au commerce électronique

29/11/2021 | Olivier Laquinte

BLOGUE INVITÉ. Le véritable défi du commerce en ligne consiste à attirer l’attention des internautes sur votre produit.

Quoi faire pour trouver le bon investisseur privé?

22/11/2021 | Catherine Charron

BALADO. La clé, c'est de savoir tenir ses promesses.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Mis à jour le 03/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse

À surveiller: Dialogue, Cascades, et la Banque TD

03/12/2021 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Dialogue, Cascades, et la Banque TD? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

03/12/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.