Reprise complète des activités pour plus de 40% des PME du Québec

Publié le 26/05/2020 à 18:32

Reprise complète des activités pour plus de 40% des PME du Québec

Publié le 26/05/2020 à 18:32

Par Catherine Charron

(Photo: 123RF)

Plus de 40 % des PME du Québec ont redémarré leurs activités en totalité en date du 25 mai au matin, rapporte la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) mardi.

Un bond «très important» depuis le début du mois de mai fait remarquer le vice-président des affaires nationales à la FCEI, Jasmin Guénette. « À la fin avril, c’était 22 % des PME québécoises qui étaient complètement ouvertes. Près d’un mois plus tard, on est rendu à 43 % », rappelle-t-il.

Si le taux de réouverture au Québec se situe légèrement au-dessus de la moyenne canadienne, qui atteint 38 %, il se trouve derrière celui de deux provinces des Maritimes, qui siègent ex aequo sur la première marche du podium.

Autant au Nouveau-Brunswick que sur l’Île-du-Prince-Édouard, 54 % des PME ont redémarré au maximum de leur capacité.

Les deux provinces sont talonnées par la Saskatchewan (51 %) et l’Alberta (47 %) dans le palmarès.

Les règles de déconfinement, qui varient selon les directives de santé publique de chaque région, justifieraient cette variation de taux entre les différentes provinces selon ce qu’ont signalé les membres de la FCEI. Ce pourquoi « Terre-Neuve-et-Labrador, la Colombie-Britannique, l’Ontario et la Nouvelle-Écosse se trouvent maintenant si loin derrière », explique le vice-président des affaires nationales à la FCEI Jasmin Guénette.

Le risque financier que représente la reprise des activités alors que la pandémie de COVID-19 sévit toujours influence aussi la réouverture de PME. « Il faut s’équiper et servir moins de client avec parfois plus d’employés. Dans certaines entreprises, ça les freine», soutient Jasmin Guénette.

Moins d’entreprises totalement fermées

Depuis le dévoilement des plans de déconfinement des différentes provinces canadiennes, la part de PME qui a complètement cessé ses activités serait en constante baisse. Si cette proportion atteignait près de 30 % au début du mois d’avril, elle se situe maintenant à 17 %.

Les entreprises des secteurs des arts, des loisirs, des services sociaux, de l’hébergement de même que de la restauration seraient les plus représentées parmi ce nombre.

Jasmin Guénette se réjouit du travail qu’a accompli le gouvernement fédéral depuis le début de la crise, et souligne les différentes modifications apportées aux programmes en cours de route, comme le prolongement de la subvention salariale d’urgence. « Ceci étant dit, la meilleure aide que l’on puisse donner à une entreprise, c’est de rouvrir », soutient le vice-président des affaires nationales de la FCEI.

Ce sondage a été réalisé auprès de 4841 membres de la FCEI, qui ont répondu entre le 22 et le 25 mai 2020 à un questionnaire en ligne.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

Le rebond des cas de COVID-19 un peu partout sur la planète rend prudents les investisseurs.

Qui est le plus touché psychologiquement par la COVID-19?

10/07/2020 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Il s'agit d'une partie très précise de la population, selon une étude de Statistique Canada...

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...