Un truc génial pour gagner en performance et en bien-être!

Publié le 07/02/2023 à 07:30

Un truc génial pour gagner en performance et en bien-être!

Publié le 07/02/2023 à 07:30

Par Olivier Schmouker

L'idée, c'est de travailler ses forces dans son quotidien au travail. (Photo: Anthony Formin pour Unsplash)

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les plus croustillantes [et les plus pertinentes] sur le monde de l’entreprise moderne… et, bien sûr, de ses travers. Un rendez-vous à lire les mardis et les jeudisVous avez envie de participer? Envoyez-nous votre question à mauditejob@groupecontex.ca

Q. – «Je rêve de progresser dans ma job, c’est-à-dire de devenir plus efficace et plus performant. Car je me dis que cela contribuerait, du même coup, à me rendre plus heureux dans mon quotidien au travail. Est-ce possible? Et si oui, quel est le meilleur moyen de m’y prendre pour y parvenir?» – Tom

R. – Cher Tom, je note que vous semblez déterminé à donner le meilleur de vous-même au travail, dans l’optique de gagner en efficacité, pour ne pas dire en productivité. Fort bien. Laissez-moi donc vous parler d’une étude récente pilotée par Marc-Antoine Gradito Dubord, doctorant en psychologie du travail à l’UQÀM, à laquelle ont participé Jacques Forest, professeur titulaire à l’ESG-UQAM, et trois chercheurs de l’Université de Lund, en Suède.

L’objectif était de voir si le simple fait de recevoir, sur une base régulière, un feedback constructif sur son travail permettait à un travailleur de gagner en performance et en bien-être. Qu’entend-on par «feedback constructif»? En l’occurrence, il s’agissait d’un commentaire émis par un collègue, mais de manière anonyme, via une application spécialement concoctée pour l’expérience. Ce commentaire était considéré comme constructif à partir du moment où:

– soit il visait à combler un des besoins psychologiques du destinataire, à savoir le besoin d’autonomie, le besoin de compétence ou le besoin d’appartenance.

– soit il visait à atténuer les frustrations liées au travail (par exemple, le manque de ressources ou le sentiment d’isolement), ou bien les pressions qui étaient exercées sur ses épaules (par exemple, un gestionnaire contrôlant ou une échéance hyper serré).

En tout, 112 travailleurs à temps plein se sont prêtés à l’expérience. Durant quatre semaines consécutives, une partie d’entre eux ont bénéficié d’un feedback constructif tandis que l’autre a reçu un feedback «classique», c’est-à-dire des commentaires parfois constructifs, parfois… pas franchement constructifs.

Résultat? Il se traduit surtout par la création d’un cercle vertueux. En effet, ceux qui ont eu un feedback constructif ont eu plus tendance que les autres à travailler leurs forces, c’est-à-dire à user de leurs compétences distinctives dans leur quotidien au travail. Ce faisant, ils ont vu leurs besoins psychologiques mieux satisfaits que les autres. Et par suite, cela a boosté leur engagement, leur performance ainsi que leur bien-être au travail. En revanche, ceux qui ont eu un feedback «classique» n’ont pas connu de tel cercle vertueux.

On peut résumer tout cela d’une simple équation:

Plaisir + Sens => Performance + Bien-être

Autrement dit, Tom, l’idée n’est pas de vous arranger pour recevoir du feedback constructif, bien que cela serait sûrement bénéfique. Non, c’est que pour gagner en performance et en bien-être, il vous suffit de travailler vos forces, et donc de recourir le plus souvent possible aux compétences dans lesquelles vous brillez d’ores et déjà. Car cela donnera davantage de sens à votre travail et sera source de plaisirs renouvelés dans votre quotidien au travail.

Oui, donnez-vous dès à présent une mission: mettre l’accent sur vos forces au travail le plus souvent possible. Et le tour sera joué!

 

Sur le même sujet

Souffrez-vous du dilemme du hérisson?

11/04/2024 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Notre boss veut que notre équipe soit une "famille". Mais c'est trop pour moi, et j'en pâtis!»

Comment retrouver une toute nouvelle énergie au travail?

09/04/2024 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Ça ne va pas à la job. Je suis tout le temps fatiguée, de mauvaise humeur. Comment corriger le tir?»

À la une

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

12/04/2024 | Emmanuel Martinez

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.

Bourse: les gagnants et les perdants du 12 avril

Mis à jour le 12/04/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.