Recruteurs, voici comment dénicher un «fit»!

Publié le 13/02/2024 à 07:45

Recruteurs, voici comment dénicher un «fit»!

Publié le 13/02/2024 à 07:45

Par Olivier Schmouker

La chimie, c'est quelque chose d'essentiel au bon fonctionnement d'une équipe. (Photo: Cherrydeck pour Unsplash)

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les plus croustillantes [et les plus pertinentes] sur le monde de l’entreprise moderne… et, bien sûr, de ses travers. Un rendez-vous à lire les mardis et les jeudisVous avez envie de participer? Envoyez-nous votre question à mauditejob@groupecontex.ca

Q. – «Je suis nouvellement chargé du recrutement au sein de notre PME. Mon objectif premier est de dénicher des fits, c’est-à-dire des candidats compétents qui se plairont immédiatement chez nous. Car on en a assez d’embaucher des gens qui s’en vont ailleurs trois mois plus tard. Mais voilà, y a-t-il un truc pour y parvenir?» – Luca

R. – Cher Luca, il y a bel et bien un moment particulier lors de l’opération de recrutement qui peut permettre de déceler un fit éventuel entre un candidat et votre PME: l’entretien d’embauche. En posant des questions judicieuses, vous serez sûrement en mesure d’évaluer l’adéquation entre les valeurs du candidat est les vôtres. Et mieux, si ce que vous offrez comme cadre de vie, pour ne pas dire cadre d’épanouissement professionnel, peut bel et bien permettre au candidat de déployer ses ailes chez vous, ou pas.

Les experts de l’entreprise d’intérim et de services en ressources humaines Randstad ont récemment dressé une liste de telles questions à poser lors d’un entretien d’embauche. Voici ce qu’il en ressort comme suggestions concrètes pour vous.

(Bien entendu, nul besoin de poser toutes les questions qui suivent. À vous de voir, en fonction de la tournure de la discussion, lesquelles seraient pertinentes de poser à votre interlocuteur.)

 

«À quoi ressemblerait votre environnement de travail idéal?»

Le candidat va vous dresser sa liste de souhaits. Pas de panique si plusieurs souhaits ne correspondent pas à la réalité de votre PME: personne n’est parfait, chacun de nous est perfectible. Notez plutôt les souhaits auxquels vous répondez déjà, car cela contribuera à le séduire, si jamais vous l’embauchez. Quant aux souhaits qui vont à l’encontre de ce que vous offrez, percevez-les comme des petits drapeaux rouges.

 

«Quel style de gestion vous aide le plus à être performant?»

La réponse vous permettra de voir si le candidat saura s’adapter, ou pas, au style de gestion en vigueur au sein de votre PME, voire au gestionnaire de l’équipe dans laquelle il devrait atterrir. Mieux, elle pourrait vous aider à découvrir ce que le candidat pourrait apporter à l’équipe (un peu plus de créativité, un peu plus de prises d’initiative, etc.).

 

«Quelles qualités recherchez-vous chez vos collègues?»

D’une part, la réponse peut vous aider à voir si le candidat sera en mesure de s’épanouir au sein de l’équipe en place, ou pas. D’autre part, elle vous dévoilera différents traits de caractère du candidat: est-il conciliant? Exigeant? Anxieux? Autant d’informations on ne peut plus précieuses.

 

«Préférez-vous travailler en équipe ou de manière autonome?»

Ça va de soi, il n’y a pas de bonne réponse à cette question. Son intérêt? Évaluer l’adéquation du candidat à la culture organisationnelle de votre PME. Par exemple, si chez vous nombre d’employés mènent à bien la plupart de leurs projets par eux-mêmes, quelqu’un qui ne fonctionne bien qu’en groupe aura du mal à se faire à tant d’autonomie. Et inversement.

 

«Décrivez une situation passée au cours de laquelle vous vous êtes surpassé au travail.»

Cette demande de votre part peut donner l’impression que vous attendez du candidat qu’il vous prouve sa valeur et son engagement. Mais en vérité, elle vous donne l’occasion d’en savoir beaucoup plus sur votre interlocuteur.

– Vous apprenez ce que le candidat entend par «se surpasser», et sa perception du surpassement peut différer de la vôtre.

– Vous êtes alors en mesure de voir si la notion de surpassement est perçue par le candidat comme quelque chose de positif ou de négatif. Et donc, découvrir si cela est en adéquation avec les valeurs de votre PME, ou pas.

– Vous pourrez également déterminer si le candidat est un travailleur susceptible de faire preuve d’excès de zèle, par exemple s’il est du genre à sacrifier sa vie perso (disons, une fin de semaine) juste pour répondre aux attentes de son boss. Ce qui vous permettra de voir si une telle vision de la performance au travail correspond à la vôtre.

 

«Qu’est-ce qui vous rend vraiment heureux au travail?»

L’idée, c’est d’aller au-delà du récurrent «un salaire compétitif», c’est de découvrir les raisons qui font que le candidat se lève tous les matins, le sourire aux lèvres. En fonction des éléments de réponse donnés par le candidat, à vous de voir si ceux-ci correspondent à la réalité de votre PME, ou pas. Si jamais vous réalisez que vous ne serez pas en mesure de provoquer ce sourire matinal, voyez cela comme un petit drapeau rouge agité sous votre nez.

Voilà, Luca. Une ou plusieurs de ces six questions devraient vous permettre, je pense, d’y voir clair concernant le fit éventuel entre un candidat reçu en entretien d’embauche et votre PME. N’hésitez pas à me faire part de ce que vous en pensez, après les avoir testées à plusieurs reprises.

Sur le même sujet

Souffrez-vous du dilemme du hérisson?

11/04/2024 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Notre boss veut que notre équipe soit une "famille". Mais c'est trop pour moi, et j'en pâtis!»

Comment retrouver une toute nouvelle énergie au travail?

09/04/2024 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Ça ne va pas à la job. Je suis tout le temps fatiguée, de mauvaise humeur. Comment corriger le tir?»

À la une

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour à 19:27 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.

Bourse: les gagnants et les perdants du 12 avril

Mis à jour à 19:29 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.