3 trucs finlandais pour être heureux au travail

Publié le 17/01/2023 à 07:30

3 trucs finlandais pour être heureux au travail

Publié le 17/01/2023 à 07:30

Par Olivier Schmouker

Ne jamais se couper des bienfaits de la nature... (Photo: Niilo Isotalo pour Unsplash)

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les plus croustillantes [et les plus pertinentes] sur le monde de l’entreprise moderne… et, bien sûr, de ses travers. Un rendez-vous à lire les mardis et les jeudisVous avez envie de participer? Envoyez-nous votre question à mauditejob@groupecontex.ca

Q. – «J’aimerais démarrer 2023 en apportant du bonheur à l’équipe dont je fais partie. Car je suis convaincue que positivité rime avec efficacité, que pour être performant il faut commencer par avoir le sourire. Y a-t-il un truc simple pour ça?» – Érika

R. – Chère Érika, laissez-moi vous parler de Frank Martela, un philosophe et chercheur en psychologie qui s’intéresse aux fondements du bonheur. Il est chargé de cours à l'Université Aalto, en Finlande, et l'auteur de «A Wonderful Life: Insights on Finding a Meaningful Existence».

On lui demande souvent quel est le secret du bonheur de son peuple, la Finlande figurant au premier rang des pays les plus heureux du monde depuis cinq années d’affilée, selon le World Happiness Report. Ce n’est que récemment qu’il a apporté une réponse à cette interrogation existentielle, qui tient en trois points aisés à adapter à notre quotidien au travail:

1. Ne jamais se comparer aux autres

En Finlande, nous ne nous comparons pas à nos voisins, dit-il dans un article, en citant un vers d'un poète finlandais: «Kell' onni on, se onnen kätkeköön» («Ne te compare pas, ni te vante de ton bonheur», en français).

Les Finlandais prennent cela très à cœur, surtout lorsqu'il s'agit de biens matériels dont ils se gardent bien de faire étalage. Frank Martela se souvient ainsi d’avoir, un jour, croisé l’un des hommes les plus riches du pays: il prenait le tramway avec son fiston. «Il aurait pu rouler en voiture de luxe avec chauffeur, mais non, il prenait les transports en commun», explique-t-il, en soulignant l’importance de «vouloir être comme les autres, et non pas supérieur aux autres».

Bref, le NOUS prime sur le JE.

D’où son conseil pratique pour être un peu plus heureux dans la vie (et en particulier au travail): concentrez-vous davantage sur l’être que sur le paraître. Autrement dit, cultivez en vous ce qui vous rend profondément heureux au lieu de vous rendre malheureux à force de vous comparer à autrui. Ce qui revient à dire qu’au travail il convient de développer vos soft skills.

2. Ne jamais se couper des bienfaits de la nature

Pour 87% des Finlandais, il n’y a pas de bonheur possible sans proximité avec la nature, selon un sondage mené en 2021. Car elle procure à la fois détente, tranquillité d'esprit et énergie.

Dès qu’ils en ont l’occasion (fins de semaine, congés, etc.), ils filent se ressourcer à la campagne. La dernière tendance? Le plein air minimaliste: pas d’électricité, pas d’eau courante, etc. Et si jamais ils sont coincés en ville, le minimum est de faire une promenade dans un jardin public.

L’astuce bonheur du philosophe: mettre de la verdure dans nos vies. Au bureau, cela peut tout bonnement consister à se doter de plantes vertes.

3. Ne jamais endommager le lien de confiance de la communauté

Selon Frank Martela, des études ont montré que plus le niveau de confiance était élevé au sein d’un pays, plus ses citoyens étaient heureux. Cela se vérifie particulièrement en Finlande: une expérience des «portefeuilles perdus» a été récemment menée dans 16 villes du monde, et à Helsinki, 11 des 12 portefeuilles ont été restitués à leur propriétaire. Idem, il est de notoriété publique que si vous perdez votre cellulaire dans le bus ou si vous oubliez votre ordinateur portable à la bibliothèque, vous les récupérerez presque à tous les coups.

L’idée est donc de cultiver la confiance au sein de nos équipes de travail. Cela peut passer par des petits gestes comme offrir 15 minutes de son temps pour donner un coup de main aux autres, de manière spontanée, sans attendre de renvoi d’ascenseur: «Tiens, Delphine, j’ai 15 minutes à moi, là. Ça te dirait que je te donne un petit coup de main sur un dossier? Ou bien, veux-tu que je t’apporte un café?» C’est le genre d’attention qui fait toujours plaisir et qui, mine de rien, peut faire une grande différence en ce qui concerne le niveau de confiance au sein d’une équipe.

Voilà, Érika. Il est tout à fait possible de booster le bonheur au sein de votre équipe. Il vous suffit de miser sur l’un de ces trois trucs finlandais, ou mieux sur l’ensemble des trois, et le tour sera joué!

En passant, le dramaturge français Pierre Corneille a dit dans «Le Cid»: «Dans le bonheur d’autrui, je cherche mon bonheur».

 

Sur le même sujet

Managers, usez subtilement de l'effet Ikea!

22/02/2024 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «J'ai souvent des idées géniales, mais les membres de l'équipe que je dirige n'embarquent pas. Pourquoi?»

Plus d'autonomie au travail. Bonne ou mauvaise chose?

20/02/2024 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «J'ai accordé plus d'autonomie aux membres de mon équipe. Et ils se sont mis à procrastiner...»

À la une

Possible victoire russe en Ukraine: de graves répercussions

23/02/2024 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs facteurs rendent difficiles pour l'Ukraine la reprise des territoires conquis par la Russie.

Bourse: le Dow Jones et le S&P 500 sur de nouveaux records

Mis à jour le 23/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en hausse de près de 100 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du 23 février

Mis à jour le 23/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.